15 juillet 2024
Vevey Libre ne soutient pas le référendum contre les horodateurs que la Municipalité veut installer à Plan-Dessus

Vevey Libre ne soutient pas le référendum contre les horodateurs

Nous sommes favorables à des solutions de parcage en périphérie et à la stimulation de l’usage de la mobilité douce au centre des quartiers, mais nous regrettons l’absence de véritable mesure d’accompagnement au changement et l’insuffisance de compensations permettant de trouver un bon équilibre.

Nous avons donné en ce sens un avertissement à la Municipalité lors de la séance du Conseil communal du mois de juin avec une prise de position nuancée, mais parfaitement claire. Nous regrettons par exemple la mise en zone piétonne prévue cet automne de l’ensemble des rues qui borde la place Robin alors que la consultation des habitants par une démarche participative est à peine entamée. Ces mesures devraient être prises par étapes afin de tester leurs effets.

Nous déplorons également la mise en zone piétonne du chemin du Point-du-Jour sans aucune concertation avec les habitants du quartier. Une mesure qui va avoir de funestes conséquences avec des voitures qui vont devoir tourner dans le secteur et une augmentation de trafic notable sur l’avenue de Crédeilles où se touve une structure d’accueil pour écoliers.

Nous partageons l’idée qu’il est nécessaire de réduire le trafic motorisé pour des raisons environnementales, mais regrettons la suppression continue, intense et excessive de places de parc sans véritables alternatives.

Pour revenir aux horodateurs, après une pesée d’intérêts, nous ne voulons pas nous opposer formellement à cette mesure par un mouvement d’humeur qui ne changera rien à la politique municipale de mobilité. L’introduction du paiement pour l’usage de ces places présente des avantages incontestables pour les habitants du quartier. En particulier pour celles et ceux qui ont souscrit à un macaron habitant et qui trouveront plus facilement des solutions de parcage avec une pression sur les voitures ventouse qui abusent du domaine public. Les commerces pourront aussi en profiter par un parcage de courte à moyenne durée qui en sera facilité.

A toutes fins utiles, nous rappelons le point 5 de notre programme de législature :

Vision 5 : Vevey doit assumer son rôle de centre-ville de l’agglomération régionale et devenir un terminus afin de ne plus être un point de transit Est-Ouest. Des possibilités de parcages doivent être aménagées en périphérie de l’hyper-centre, lequel sera aménagé et sécurisé pour la mobilité douce, tout en facilitant l’accès aux habitants, aux services et aux personnes à mobilité réduite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *