15 juillet 2024

Les finances de la ville de Vevey sont en forte dégradation

La ville de Vevey a clôturé l’exercice 2023 avec un déficit de 4,5 millions. Mais le chiffre le plus significatif, la marge d’autofinancement n’a atteint que 2,9 millions et ne permet de couvrir que 30% des investissements. La commune devra donc recours à l’emprunt pour les financer, pour un montant d’environ 6,3 millions. On assiste depuis le début de la législature à une forte dégradation des finances de la commune de Vevey. La marge d’autofinancement est passé successivement de 9,2 millions à 7 millions, puis à 2,9 millions. Ce n’est pas une surprise, la Municipalité sous l’influence de la gauche ultra, dépense sans compter.

Vevey Libre ne soutient pas le référendum contre les horodateurs

Vevey Libre ne soutiendra pas le référendum contre la pose d’horodateurs dans le quartier de Plan-Dessus lancé par le PLR et l’UDC même si nous regrettons la politique de la mobilité de la majorité de la Municipalité qui vise à éradiquer l’usage de la voiture avec des mesures excessives prises au pas de charge et parfois sans concertation avec les habitants des quartiers concernés.

Nouvelle étape franchie pour la réaménagement du Boulevard Arcangier et sa mise en zone 30 km/h

Le boulevard Arcangier à Vevey et La Tour-de-Peilz sera réaménagé l’année prochaine et passera en zone 30 km/h. Le projet fait suite à une pétition signée par 257 personnes et soutenue par Pro Vélo. Les objectifs sont de sécuriser les cyclistes, réduire les nuisances sonores liées au trafic, diminuer le transit et adapter la vitesse des automobilistes à la largeur de la chaussée.  Le Conseil communal a approuvé ce réaménagement lors de sa dernière séance. Vevey Libre aussi en regrettant toutefois que la Municipalité fasse peu de cas des conséquences des suppressions continues de place de parc.

Feu vert au projet du Jardin Doret, mais on ne peut pas continuer de dépenser sans compter

Le processus de réaménagement du Jardin Doret et le remplacement de sa fameuse pataugeoire se poursuit. Lors de sa dernière séance, le Conseil communal de Vevey a accepté un crédit d’étude en ce sens de 615’000 francs. Le coût total du projet est estimé à 2,3 millions. Vevey Libre a dit oui, mais a averti : la Municipalité ne peut pas continuer à proposer de dépenser sans compter.

La Veyre Derrey : le projet de centre sportif pourrait être relancé 

La Municipalité de Vevey s’entête à vouloir réaliser une zone d’activités artisanales à La Veyre Derrey plutôt qu’un centre sportif pour laquelle des terrains ont été acquis il y a 35 ans. Ou compte-elle donc réaliser les terrains de sport manquants ? Nulle part à la lecture de sa réponse aux questions de Jérôme Christen (VL) et Serge Ansermet (PS). Dans ce contexte, une majorité du Conseil communal a été convaincue qu’il fallait profiter du blocage généré par la procédure judiciaire en cours pour envisager de revenir en arrière sur ce mauvais choix. Il a adopté en ce sens une résolution de Laurent Lavanchy (DA) par 30 oui, 22 non et 11 abstentions avec le soutien de Vevey Libre. Opposer sport à zone d’activités artisanales n’a pas de sens. D’autres solutions existent pour l’artisanat non seulement à Saint-Légier (voir plan ci-dessous) mais à aussi Vevey, à la Cour-aux-marchandises.