12 avril 2021

Finances, économie, sécurité, santé, social

OBTENU

A. Vevey Libre s’est engagé à fond pour que les Veveysannes et Veveysans continuent d’être épargnés par la taxe de base sur les déchets par un encaissement virtuel (écritures comptables en recette et en dépense équivalente en aide sociale). Ce prélèvement serait injuste car il frapperait chaque citoyen de la même manière qu’il trie ou non correctement ses déchets. Il pénaliserait les personnes à revenu modeste et la classe moyenne. Vevey Libre continuera de veiller au grain.

B. Vevey Libre a obtenu une baisse des tarifs d’Holdigaz : le conseiller communal de Vevey Libre Stéphane Molliat a interpellé la Municipalité de Vevey pour dire à quel point les tarifs d’Holdigaz étaient prohibitifs. Il a présenté une comparaison avec quatre autres fournisseurs vaudois. Après une intervention de M. Prix, en décembre 2016, Holdigaz a accepté une baisse des tarifs de 3%.

C. Vevey Libre s’est inquiété de l’avenir des vignes et des caves de la ville qui représentent un patrimoine exceptionnel avec des caves magnifiques, au centre-ville et comprenanats d’imposants vieux foudres. Si Vevey Libre reconnaît la qualité des vins, les efforts pour les faire connaître et les vendre est largement insuffisant s’était inquiétée la conseillère communale Anne-Francine Simonin dans une interpellation. Les mesures n’ont pas tardé : heures d’ouverture élargies des caves alors qu’elles étaient réduites à la portion congrue, action sur les invendus, adaptation de la gamme aux nouvelles tendance et efforts notoires de communication.

D. Vevey Libre s’est inquiété de voir des locaux appartenant à la commune vides depuis de plusieurs mois, voire des années. Une meilleure gestion du parc immobilier de la ville est indispensable a relevé Pascal Molliat dans une interpellation. Depuis les choses ont été améliorées, mais il y a encore beaucoup de chemin à faire.

E. Vevey Libre a obtenu que les taxis puissent emprunter les bandes de route réservées aux transports publics. Pour Francis Baud, c’est un important gain d’efficacité pour un moyen de transport ponctuel et alternatif à la voiture personnelle.

F. Vevey Libre a refusé, comme une large majorité du Conseil communal,  une extension des horaires d’ouverture des magasins le samedi de 17h à 18h. Vevey Libre a insisté sur le fait que de telles mesures prétéritent son seulement les employés des grandes surfaces mais aussi les petits commerçant locaux.

G. Vevey Libre a volé au secours de l’ASLOCA Vevey-La Tour et environs. Sa subvention communale a failli être amputée en 2020 d’un montant important. La Municipalité alors composée des PLR Etienne Rivier, Jacques Ansermet, de la Verte Elina Leimgruber et du socialiste Michel Renaud avait décidé de diminuer sa subvention de 45 % pour d’obscures raisons. Cette baisse, non-annoncée à l’ASLOCA aurait mis à mal l’association. Les interventions de Vevey Libre ont été entendues.

H. Vevey Libre a défendu le maintien d’une policlinique médicale digne de ce nom sur la Riviera. Les demandes réitérées de Riviera Libre ont été entendues. Et en réponse à une interpellation du député « Libre » Jérôme Christen, il a été garanti que la rénovation de l’Hôpital du Samaritain accueillera cette structure. Il s’agit maintenant de sauver la clinique de gériatrie et de réadaptation prévue au Samaritain qui, malgré les engagements pris et les promesses faites, est menacée d’être abandonnée au profit d’une centralisation à Monthey.

EN COURS

J. Vevey Libre est intervenu plusieurs fois en faveur des petits commerces qui souffrent de plus en plus de l’essor du commerce en ligne et de la concurrence des grandes surfaces ainsi que des loyers très élevés. Vevey Libre a interrogé la Municipalité à plusieurs reprises sur cette question notamment par la voix des conseillers communaux Peter Schuseil, Faouzi Mejbri, Nancy Bader et Sarah Dohr. Que fait la ville pour les soutenir ? Il n’y a pas de solution miracle, mais des pistes existent. La Municipalité a enfin décidé d’engager un délégué à l’économie que Vevey Libre réclame des ses vœux et de lancer un système de bons d’achats de soutien aux commerces veveysans.

K. Vevey Libre a demandé à la Municipalité de tout entreprendre pour valoriser ses 44’000 m2 de terrain à la Veyre sur la commune de Saint-Légier, un site considéré comme pole stratégique par l’Etat de Vaud. Plusieurs étapes ont été franchies et le projet est sur la bonne voie. Il permettra le développement d’entreprises locales et l’installation de nouvelles entités artisanales.

M. Vevey Libre souhaite que la ville de Vevey favorise le domicile veveysan de ses collaborateurs/trices. La ville compte plusieurs centaines d’employés dont une grande partie ne paie pas ses impôts à Vevey. Légalement, on ne peut plus exiger qu’ils/elles résident dans la commune où ils travaillent. Il existe toutefois de moyens incitatifs, comme des primes, lesquelles sont largement compensées par les gains fiscaux, comme cela est pratiqué dans certaines communes dont Lausanne. Vevey Libre a fait cette proposition dans un postulat développé par Nicolas Bonjour.

ECHEC

N. Vevey Libre est intervenu en faveur du Léman. Cette monnaie locale de l’Arc Lémanique circule désormais auprès de 400 acteurs économiques. A Vevey, dix commerces l’acceptent. Une démarche inter-parti initiée par Steven Pilet, ex-conseiller communal Vevey Libre, demande à la Municipalité de favoriser son implantation dans notre ville.

O. Vevey Libre s’est fait le relais des usagers/ères de la gare de Vevey ont en marre du harcèlement des trafiquants de drogue. Le conseiller communal Vevey Libre Nicolas Bonjour a traduit cette agacement par une interpellation intitulée “Vevey plaque tournante de la drogue”. Sécurité Riviera s’est engagée à multiplier les interventions pour répondre à ce ras-le-bol, mais pour le moment, ces efforts nous paraissent insuffisants.

P. Vevey Libre a dénoncé la rétention d’information de la majorité municipale en dépit des décisions de justice. Le groupe Vevey Libre par son président Pascal Molliat, a demandé que la Municipalité cesse sa rétention d’informations.