22 janvier 2021

Sport, mouvements associatifs, culture, tourisme

OBTENU

A. Vevey Libre a défendu le maintien en mains communales du bâtiment Vergers 10, affecté à des entreprises à vocation économique et culturelle. Un appel à projets vient d’être lancé pour l’affectation d’un étage du bâtiment en vue de renforcer le lien entre les acteurs culturels et économiques présents sur le site. L’objectif est de stimuler l’émergence d’une économie créative.

B. Vevey Libre a obtenu le retour dAnimai au Jardin du Rivage, à un endroit fréquenté qui favorise le mélange des générations.

C. Vevey Libre a défendu un soutien adapté aux ambitions du Festival Images qui est devenu une manifestation phare de la Riviera au retentissement international et à l’impact touristico-économique ou notoire.

EN COURS

D. Vevey Libre estime qu’une ville de la taille de Vevey ne peut plus se permettre de financer quasiment seule des institutions culturelles aussi coûteuses que le Musée Jenisch et le Musée suisse de l’appareil photographique. Une telle charge ne devrait-elle pas revenir à l’Etat de Vaud a demandé à la Municipalité Stéphane Molliat. D’autant plus que le Cabinet Cantonal des Estampes situé au Musée Jenisch est un espace complémentaire au Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne.

ECHEC

E. Vevey Libre a obtenu la gratuité pour les manifestations organisées par les sociétés locales du matériel mis à disposition par la voirie (tables, chaises et bancs). Par contre il na toujours pas obtenu une suite positive au postulat  Jérôme Christen demandant la mise à disposition gratuite des infrastructures et un soutien général (financier et organisationnel) au milieu associatif et sportif.

F.  Vevey Libre défend la réouverture d’un centre de jeunes. La ville de Vevey, pionnière en la matière ne dispose plus d’un centre de jeunes comme l’ont été le Gavroche et l’Equinox qui ont connu un succès considérable jusqu’en 2017. Vevey Libre estime que l’activité des éducateurs de rue s’adresse plutôt à des jeunes en rupture, alors que d’autres catégories de jeunes, tous âges confondus, ont besoin d’un lieu de rencontre sédentarisé où ils peuvent se retrouver plutôt que d’occuper les halls des centre commerciaux. La renaissance d’un centre de jeunes nous paraît indispensable et Anne-Francine Simonin a demandé à la Municipalité d’agir en ce sens. Le Conseil communal de Vevey a malheureusement entériné cet abandon.

G. Vevey Libre défend depuis plusieurs années la réalisation d’un skatepark demandé par Jérôme Christen et qui n’a toujours pas abouti. Pire, la question ne semble plus être une préoccupation du service concerné et de la Municipalité. Une relance s’impose.

H. Vevey Libre défend un projet de partenariat public-privé pour la mise à niveau des infrastructures du stade de Copet. Le Vevey-Sports a proposé la construction d’un ouvrage comportant une salle de presse et une salle de conférence dans l’angle Nord Ouest du stade de Copet. Le financement aurait été assuré par un partenariat public-privé, mais la majorité municipale a exclu d’emblée ce partenariat et le projet s’est enlisé, a regretté l’ex-conseiller communal Steven Pilet. Les installations de Copet ne sont pas en adéquation avec les ambitions du FC Vevey United. Vevey Libre souhaite que la Municipalité soutienne à l’avenir cette démarche.

K. Vevey Libre souhaite la relance du projet daménagement du Jardin Doret. Le projet municipal d’investir plus d’un million de francs dans ce parc n’a pas convaincu la commission chargée d’étudier le projet. Essentiellement pour des raisons financières. La Municipalité a donc fini par retirer sa demande de crédit d’étude de 130’000 francs et promis de revenir avec un projet adapté répondant ainsi au voeu exprimé par le groupe Vevey Libre. Ce projet est en rade depuis bientôt 3 ans. Il doit être relancé.