15 juillet 2024

Vevey-Libre, d’où viens-tu ?

1. HISTORIQUE DE VEVEY LIBRE

Vevey Libre a fait son apparition en 2003 en tant que nouveau parti à Vevey. Il s’est présenté aux dernières élections communales en 2006 et a obtenu 13 sièges sur 100 au Conseil communal (3ème parti à Vevey en nombre de Conseillers).

Cet exploit est dû au fait que nous partions avec un programme précis et avec des objectifs fixés au terme de la nouvelle législature, à savoir le 30 juin 2011.

Nous avons ensuite proposé en septembre 2006 une liste de priorités à réaliser d’ici au 30.06.2007. Et nous nous sommes mis à table pour réitérer la même démarche à fin septembre 2007 en réfléchissant aux priorités à fixer d’ici au 30 juin 2008, toujours en respectant notre programme de législature à 2011.

2. QU’AVONS-NOUS RÉALISÉ À MI-2007 PAR RAPPORT AUX PROMESSES FAITES IL Y A UN AN (RÉTROSPECTIVE AUTOCRITIQUE)?

2.1. Nous déclarions que les commerçants et les indépendants étaient notre premier soucis:

(+) Nous sommes parfaitement en phase avec les commerçants et indépendants, car ils ne veulent pas de parking sous la place du marché. Nous avons lancé un projet de décision, tendant à stopper les études d’un parking sous la place, avant d’avoir fait une étude d’ensemble, projet de décision malheureusement très majoritairement désavoué par le Conseil communal, mais qui a finalement rempli son rôle : il n’y a actuellement plus de projet, puisque nous avons fait apparaître au grand jour l’impossibilité de faire quelque chose d’intelligent, sans prendre en compte l’ensemble de la Ville et la vocation de la place du Marché. Le parking souterrain, quel que soit sa dimension, ne répond ni aux intérêts des commerçants et indépendants, ni à ceux de la population.

2.2. Nous voulions améliorer l’attractivité du Centre Ville:

a) par une planification détaillée,

prête à être présentée au Conseil communal concernant le réaménagement de la Place du Marché en respectant les principes suivants:

  • pas de parking souterrain à la place du marché (de récentes études on fait apparaître que le coût total devisé variera entre CHF 20 et 28 mio. et occasionnerait l’ouverture d’un très gros chantier sur une durée de plus deux ans., avec au final, un coût exorbitant de la place de parc (CHF 50’000.–, montant impossible à rentabiliser).
  • laisser un parking réduit en surface, en supprimant des rangées de places le long des terrasses, autant à l’est (Cep d’Or, le Genève, le Raisin, qu’à l’ouest (Sunset, Riviera Lodge, Place devant le Château de l’Aile), au sud sur toute la largeur au bord du lac et au nord devant le kiosque du “Bois d’Amour”.
  • utiliser la place récupérée pour augmenter les possibilités d’animation (essentiellement par l’agrandissement des terrasses actuelles, autorisant des installations amovibles permanentes, voire d’autres projets au bord du lac).
  • les deux premières mesures précitées ne doivent être effectives qu’à deux conditions:
  1. Les places de parc supprimées seront compensées ailleurs, au nord de la gare, à l’est de la Ville ou dans tout autre endroit à une distance raisonnable du centre.
  2. Le nombre de places disponibles dans tous les parkings souterrains sera affiché aux entrées de la Ville.

(-) Vevey Libre n’a pas réussi à obtenir une planification détaillée comme promis à nos électeurs. Nous nous sommes rendus compte que cela prenait manifestement beaucoup plus de temps. Mais nous ne baissons pas la garde!

b) par la mise en place d’une dynamique dans le secteur du Rivage (Château de l’Aile, Salle Del Castillo, Casino du Rivage et Jardin du Rivage):

(+) Le Château de l’Aile est vendu. Nous nous sommes beaucoup investi dans ce projet. De plus, le jardin du Rivage va être réaménagé et sera encore plus attrayant et attractif qu’aujourd’hui. Vevey Libre a changé d’avis quand à l’affectation publique du Casino du Rivage, ayant obtenu suffisamment de garanties pour que le projet réponde aux intérêts publics.

c) par l’augmentation du nombre de passages piétons entre le sud et le nord de la voie CFF pour augmenter les liens des habitants d’un côté et de l’autre de cet obstacle.

Nous n’avons pour l’instant que des promesses qui, nous l’espérons, seront réalisées d’ici à 2008 (mise en route du chantier des anciens AMCV). A suivre.

2.3. Nous cherchions avant tout à promouvoir une autre culture de dialogue politique:

(+) Vevey Libre a parfaitement réussi cette promesse, en associant tous les partis (sauf Alternative) dans la défense du préavis N° 5/2007 (Château de l’Aile, Salle Del Castillo, Casino du Rivage et Jardin du Rivage). Le résultat de la votation populaire et clairement le résultat de cette association entre tous les partis veveysans sous l’instigation de Vevey Libre.

2.4. Nous voulions par tous les moyens renforcer le pouvoir du Conseil communal:

(+) Vevey Libre a largement contribué et accepté les modifications du nouveau règlement du Conseil communal, donnant plus d’assises à ce dernier qu’auparavant.

(+) Vevey Libre a fait passer son projet de décision au Conseil communal, traitant de l’obligation de la Municipalité de rapporter sur les travaux de la Conférence des syndics.

2.5. Améliorer l’offre culturelle et touristique

a) Nous voulions créer un véritable relais entre L’Office du Tourisme de la Riviera et la Ville de Vevey en désignant un interlocuteur au sein de la Ville.

(-) Il fallait établir un véritable cahier des charges du “Responsable tourisme à Vevey”: Nous n’avons rien fait ! Par manque de temps. A reprendre en 2008.

b) Nous voulions doter le Festival des Artistes de Rue de moyens supplémentaires de prospection pour en faire un évènement d’importance internationale.

(+) Certains de nos membres (Michel Werffeli) ont contribué à la mise en place de la nouvelle organisation des Artistes de Rue et, notamment à la mobilisation importante des bénévoles engagés dans cette belle fête.

c) Nous voulions donner une nouvelle dimension à la fête du 1er août en la rendant plus multiculturelle.

(+) Fête 1er août: Vevey Libre s’investit à travers son implication dans SDVevey (Michel Werffeli) et réussit la mise en place d’une fête sur la place du marché impliquant aussi les étrangers, fête très réussie.

d) L’Intégration des étrangers à Vevey

(-) Nous voulions créer une permanence, y.c. téléphonique pour les gens dans le besoins d’intégration : nous n’avons finalement rien fait, si ce n’est d’avoir mené une investigation approfondie et de nous rendre compte que ce projet était irréaliste!!!

(-) Nous voulions convaincre la Municipalité de mettre en place une salle de sport pour boxe et arts martiaux : nous n’avons rien fait par manque de temps.

(+) Nous voulions mobiliser les étrangers qui ont le droit de vote pour leur expliquer le fonctionnement de nos institutions veveysannes. Nous avons organisé trois rencontres avec les communautés italiennes, albano-kosovars et macédoniennes.

e) Lutte contre la désertification de Vevey-Est

(+) Vevey Libre a largement contribué à la création de l’Association Vevey Est qui se compose actuellement de 90 membres (voir sous www.vevey-est.ch). Grâce à l’initiative des membres de Vevey Libre (Danielle Rusterholz, Emmanuelle Zeller, Pascal Nicollier, Louis Gut, Anne-Marie Monnier, Michel Werffeli et Francis Baud), d’autres partis politiques se sont joints par la suite (Libéraux, Les Verts).

(+) L’objectif principal était d’organiser une grande fête de quartier. Elle a eu lieu en juin 2007 durant deux jours.

(+) Nous voulions un Bancomat à Vevey Est. Il sera en fonction début novembre 2007.f) Développement durable

(+) L’élaboration d’un plan directeur de l’énergie a été lancée sous la conduite de notre Municipal Jérôme Christen.

(+) Vevey Libre a largement contribué à la création d’une nouvelle Commission de l’énergie lors de la rédaction et ensuite adoption du nouveau règlement du Conseil communal.

(+) Vevey Libre a largement contribué a ce que notre Ville obtienne le label MINERGIE pour le projet immobilier sur l’emplacement des anciens ACMV.

(+) Mobilité: interpellation de Vevey Libre (Pascal Nicollier) visant à ce que la Riviera bénéficie des avantages de la Communauté tarifaire “Mobilis” permettant d’utiliser un ensemble de transports publics d’une même région avec un seul titre de transport reconnu dans presque tout le canton.

g) Régionalisation

(+) Vevey Libre s’est montré très actif dans la nouvelle « Conférence des Conseillers Communaux de la Riviera » (voir www.conseil-riviera.ch) et participe régulièrement à ses travaux (Pascal Nicollier, secrétaire).

(+) Interpellation de Vevey Libre (Pascal Nicollier) sur l’engagement des communes de la Riviera à concrétiser un concept d’urbanisation et de transports permettant de recevoir un subside fédéral destiné aux agglomérations.

h) Finances communales

(+) Le maintien du taux d’imposition a passé au Conseil communal, grâce aux votes de conseillers Vevey Libre. Il en était de même de la décision d’annualiser la fixation de ce taux.

PROCHAINE MISE AU POINT DES OBJECTIFS ATTEINTS OU NON: AOÛT 2008.