Les VMCV, c’est pas le TGV

Grâce aux transports publics de la Riviera alémanique, il ne fallait que quelques secondes pour passer de la place du Marché de Vevey à… Prilly (25km). Certains se sont demandés s’ils n’avaient pas la berlue lorsque sortant d’un bistrot de la grande place veveysanne, ils sont retrouvés aussitôt devant l’arrêt de bus des Huttins, un quartier de Prilly. Le recyclage, pourquoi pas, si les pauvres VMCV n’ont plus les moyens de s’offrir des abris neufs… Mais il aura fallu deux mois aux VMCV pour nettoyer la relique des TL et la rebaptiser Vevey-Marché. Les VMCV, c’est pas le TGV…

2 réflexions sur « Les VMCV, c’est pas le TGV »

  1. La Riviera, malgré tous les retraités d’Outre-Sarine domiciliés sur les bords du lac, n’est pas encore alémanique, mais lémanique ! Qu’on se le dise….

  2. On dit que sans A Paris serait pris, Artistide 55, nous faire justement remarquer qu’avec un a de trop la Riviera Lémanique est annexée… Près de la moitié des membres du groupe VL ont un nom à consonance d’Outre-Sarine: Christen, Hofstetter, Horisberger, Hunziker, Kern, Pieren, Schuseil. La plupart ont pourtant un bel accent vaudois, ayant pris racine depuis longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *