Conseil communal du 27 septembre 2007

Cette séance du Conseil communal est conduite par Lionel Girardin, fraîchement élu conseiller municipal, mais pas encore en fonction comme tel dès lors que la rocade avec Pierre-Alain Dupont interviendra le 30 septembre 2007.

Dans la correspondance, le président relève un courrier de la Municipalité demandant une prolongation de délai pour la réponse à diverses propositions de conseillers communaux, dont l’interpellation de Pascal Nicollier, soutenue par Vevey Libre, “Projet-pilote” de la Confédération sur l’agglomération de la Riviera. Le Syndic déclare que les interpellations feront l’objet d’une réponse lors du prochain conseil, ou du suivant au plus tard. Les financements fédéraux liés aux aspects d’urbanisation et de transport du projet d’agglomération étant soumis à un délai au 31 décembre 2007, Vevey Libre sera particulièrement attentif à ce que la Municipalité réponde assez tôt à ses interrogations.

Une commission ad hoc est nommée pour étudier la motion de Pascal Nicollier “Vevey, ville propre” soutenue par Vevey Libre. Elle se réunira le 8 novembre 2007 et devrait donc rendre son rapport lors du Conseil communal du 6 décembre 2007. Elle sera présidée par Danièle Kaeser (Lib.).

Louis Gut dépose, avec le soutien de Vevey Libre, une interpellation “Platanes sur la Place du Marché, massacre au sécateur” (avec “Concert décoiffant” de Birgitta Bischoff, Les Verts) posant plusieurs questions à la Municipalité sur les tenants et les aboutissants de la coupe sauvage effectuée sur un platane situé devant l’Hostellerie de Genève (Place du Marché). La Municipalité apporte une réponse convaincante séance tenante, qui satisfait les deux interpellateurs.

Stéphane Molliat dépose une interpellation intitulée “Quelles sont les mesures de compensation en cas de suppressions de places de parc?”, avec le soutien de Vevey Libre qui, comme son titre l’indique, s’inquiète des suppressions de places de parc répétées sur le domaine public, en raison de diverses décisions d’aménagement prises par la Municipalité. Ces suppressions posent surtout des problèmes aux familles et aux commerçants de la ville, et provoquent incompréhension et mauvaise humeur. Une réponse écrite sera communiquée plus tard au Conseil communal.

S’agissant du rapport-préavis sur la construction d’un immeuble locatif aux Marronniers 6 à Vevey par la société coopérative Jardins de la Paix de La Tour-de-Peilz, Vevey Libre estime que le projet doit absolument respecter la norme de construction “Minergie” et décide de se rallier à un amendement du PDC allant dans ce sens. Le surcoût représenté par la réalisation de cet objectif est raisonnable (CHF 300’000.- sur un projet global d’environ 6 millions de francs) et permettra de faire des économies d’énergie, tout en respectant la protection de l’environnement et les principes du développement durable. Au vote, le Conseil communal décide d’amender les conclusions du rapport-préavis dans ce sens.

Vevey Libre s’exprime favorablement sur le rapport-préavis en réponse à la motion radicale “Vevey-Orient en péril: une volonté politique?”. Il rejette les critiques injustifiées des Radicaux, par ailleurs totalement inactifs sur le terrain de Vevey-Est et s’étant même opposés aux subventions du Théâtre de l’Oriental et de l’Association du Quartier de la Valsainte! Vevey Libre relève l’admirable travail réalisé par l’association Vevey-Est et les efforts que les autorités ont déployés pour valoriser et développer ce quartier (projets de parking, d’éclairages publics, installation d’un “bancomat”, valorisation du Théâtre de l’Oriental, étude d’un projet de Club House au Port de Plaisance, marchés et animations à Clara-Haskil, projet d’installation des Services sociaux dans les locaux de l’ancienne EPA). Ces efforts doivent néanmoins être poursuivis. Vevey Libre y veillera, autant au Conseil communal que sur le terrain!

Au rayon des communications, Stéphane Molliat exprime sa déception quant au fond de la réponse municipale apportée à son interpellation “SA Compost Chablais Riviera – Une compostière à billets” (soutenue par Vevey Libre), qui ne fait que reprendre des éléments factuels liés à la débâcle de cette usine sans faire de point sur les responsabilités de ses divers acteurs. L’interpellateur regrette la légèreté avec laquelle les élus assument leurs mandats au sein d’organismes intercommunaux, qu’ils soient des sociétés anonymes ou autres. Il se pose la question des suites qu’il conviendrait de donner à ce genre d’affaires.

En fin de séance, le nouveau municipal Lionel Girardin est assermenté par le 1er Vice-président du Conseil communal, Francis Baud. Alexanda Melchior assumera la présidence de la suite de l’année politique selon le tournus établi entre les partis, dès lors qu’elle a été élue au perchoirs par 45 suffrages sur 71.