15 juillet 2024

Fournier veveysan et châtelain dans l’âme

“Sont-ils venus fous les édiles de ma ville (…) Il faut sauver le Château de l’Aile, il est à nous” écrit le journaliste Jean-François Fournier dans 24 Heures du 26 mai à propos de la vente du Château de l’Aile à M Grohe. Le chef d’édition de l’Hebdo considère donc que Vevey est sa ville et fait sien le Château alors qu’il n’habite Vevey que depuis deux ans, en provenance de Morges. Quel touchant signe d’intégration! M. Fournier estime qu’il ne faut pas le vendre aux “marchands du temple”, “aux réseauteurs de l’immobilier et de la construction”. M. Fournier est ingrat, car s’il a la chance d’habiter Vevey, c’est grâce à eux. En effet, des promoteurs sans états d’âmes ont démoli les anciennes usines Rinsoz Ormond pleines de charme du Quai Maria Belgia pour faire place à un carton à chaussures dans lequel il a pu emménager. Mais cela n’a rien à voir donc avec M. Grohe qui veut investir 19 millions pour restaurer le Château avec minutie et dans le respect des règles de l’art avec le concours de Christophe Amsler architecte reconnu par la section des Monuments historiques de l’Etat de Vaud. Alors que si ce projet de vente capote, le Château de l’Aile a toutes les chances de rester en ruine. Mais peut-être que M. Fournier s’en moque, puisqu’il devrait bientôt quitter “sa” ville, ayant été nommé rédacteur en chef du “Nouvelliste” à Sion…

La Truffe