Conseil communal du 31 mai 2007

Correspondance:

Le Président lit une lettre de protestation signée du conseiller communal Vevey Libre Stéphane Molliat et du Président de Vevey Libre, Michel Werffeli. On s’accorde à regretter que quelques trublions aient empêché les orateurs minoritaires de developer sereinement leur argumentation contre le projet municipal de vente du Château de l’Aile et du Casino du Rivage, rendant impossible un débat rationnel sur un vote complexe et fortement chargé d’émotions.

 

Interpellations:

Pascal Nicollier, Président du Groupe Vevey Libre, a fait déposer une interpellation demandant pourquoi l’adhésion de la Riviera à la communauté tarifaire “Mobilis”, qui permet de voyager avec un seul et même ticket dans toute la région, que ce soit en train ou par exemple en bus, ne se réalisera pas comme annoncé fin 2007. Le Syndic Laurent Ballif et le Municipal Pierre-Alain Dupont parlent à présent de la fin de l’année 2009. Ils ont rappelé que l’affaire est traitée par un groupe de travail intercommunal à l’intérieur de la CORAT.

Birgitta Bischoff (Verts) dépose une interpellation qui demande un inventaire des plans de quartier (PPA = Plan Partiel d’Affectation) existant dans la ville. La Municipalité propose d’y revenir fin août

 

Comptes:

Les comptes de la Communauté intercommunale d’équipement du Haut-Léman (CIEHL), sont acceptés, ainsi que des crédits supplémentaires pour la bibliothèque quoique la sécurité des consommateurs assis à la terrasse soit vivement remise en question à cause de la proximité immédiate du trafic automobile autorisé sur ce tronçon du quai Perdonnet. Le Municipal Vevey Libre chargé de l’urbanisme, Jérôme Christen, confirme que la Municipalité continue de chercher une meilleure solution. Quant au nouveau Plan directeur communal des énergies, son budget est voté.

 

Questions spontanées:

En vue du réferendum du 17 Juin Alain Gonthier du groupe Alternatives s’interroge sur le devenir de la salle del Castillo, qui se verrait amputée d’un tiers selon le projet soutenu par la Municipalité. Il revient sur l’offre d’achat faite par une société de la région, et les raisons que la Municipalité donne pour ne pas la considérer.

 

L‘essentiel de la session a porté sur l’acceptation du nouveau règlement du Conseil Communal amendé sur les trois points suivants:

  1. Un orateur peut reprendre la parole lorsque le Président de séance la lui a retirée si1/5 des conseillers présents le soutiennent.

  2. La Commission des finances se voit seule chargée de l’étude de l’arrêté d’imposition, sans qu’une commission ad hoc ne soit convoquée comme par le passé.

  3. Et enfin un ou une conseiller qui quitterait un parti se voit dans l’obligation de démissionner de toutes les commissions permanentes dont il ou elle faisait partie, pour que l’équilibre des forces soit maintenu

 

Et enfin trois familles étrangères avec enfants se sont vues octroyer la bourgeoisie de Vevey sous les applaudissements unanimes des Conseillers Communaux.