6 mai 2021

Cabinet des estampes: le canton doit sortir son gousset – la réflexion initiée par Vevey Libre convainc une large majorité

La facture du Cabinet des estampes est trop élevée pour la commune de Vevey, estime une très large majorité du Conseil communal, soit sept partis sur les huit représentés. Ils ont déposé une interpellation et fait voter dans la foulée une résolution lue par Martino Rizzello (Le Centre PDC Vevey) qui demande à la Municipalité de renégocier la répartition de la facture avec l’Etat de Vaud.

Seul, le mouvement Décroissance-Alternatives n’a pas suivi un mouvement qualifié de «farfelu» par Nana Sjöblom: «Cela représenterait une économie de 200’000 francs. Beaucoup de gesticulations pour pas grand-chose».

«Libre à Décroissance-Alternatives de penser que 200’000 francs ne sont pas grand-chose à l’heure où le budget prévoit un déficit de 11 millions», a rétorqué le président du groupe Vevey Libre Pascal Molliat.
 
En décembre, Vevey Libre, l’UDC Vevey et le Le Centre Pdc Vevey avaient proposé que les 600’000 francs annuels dédiés au Cabinet cantonal des estampes – soit les trois quarts de la facture – soient biffés du budget. D’aucuns avaient estimé que c’était pousser la provocation un peu loin et une majorité avait rejeté cette proposition. Hier soir, les Vert’Libéraux Vevey, le PLR.VeveyLes Vert·e·s de Vevey et le PS VEVEYont eux aussi enjoint la Municipalité à réclamer un financement à parts égales.
 
Voici le texte de l’intervention commune.

Comme vous vous en souvenez surement, lors de la dernière séance de débat sur le budget nous avions déposé, Vevey Libre, le PDC et l’UDC, un amendement concernant le cabinet cantonal des estampes. La présente interpellation – résolution fait suite aux réactions rencontrées lors de ce débat.

La situation financière de la Ville n’est plus à présenter. Il est temps de chercher des solutions concrètes et tenter de réduire un peu le déficit structurel nommé plus d’une fois lors de nos discussions durant cette législature.

Un petit rappel sur les chiffres présentés la dernière fois :

  • L’entier du budget culturel à Vevey, c’est environ 10’000’000 CHF.
  • La fondation Image, le RKC, l’Oriental, les théâtres, le conservatoire et l’ensemble de tous les acteurs associatifs culturel veveysans et l’intégralité des manifestations culturelles représente moins de 20% de ce même budget, soit environ 2 millions de francs ;
  • Le musée Jenish et le cabinet cantonal des estampes représentent 25% du budget de la Culture à Vevey, soit 2,5 millions.
  • Budget de Vevey 2021 : 11 millions CHF de déficit présumé.

Au vu de la réaction des différents conseillers communaux lors de notre amendement, il est apparu que tous les partis sont d’avis qu’il faut remettre en question les conventions qui touchent nos structures culturelles suprarégionales comme le cabinet cantonal des estampes. Il ne faut pas oublier de prendre en compte la question des paliers de gestion et de l’impossibilité pour la plupart des petites structures culturelles de faire des demandes au Canton. Par ailleurs, la Ville doit se restreindre budgétairement en partie à cause des décisions de ce même canton. Il n’est donc plus possible que la Ville  supporte seule une si grande partie des budgets culturels suprarégionaux. Dans cette optique, nous estimons qu’un état des lieux des conventions, écrites ou non, avec le canton et/ou d’autre éventuel partenaire pour des centres suprarégionaux doit être effectué et transmis au Conseil communal. Cet état des lieux devra absolument comprendre les dates de signature des conventions, les clauses de renouvellement, les délais de résiliation et les échanges de prestations. Outre la possibilité d’avoir une vue d’ensemble, cet exercice tomberait à point nommé puisqu’il permettrait aux futurs municipaux d’avoir un outil supplémentaire pour reprendre la recherche de l’idyllique « budget base zéro ».

La problématique des villes dites « centre » est très clair. Elles doivent participer de manière importante à la facture sociale indépendamment de leur situation financière tout en maintenant les prestations sociales, culturelles et j’en passe. Ne serait-il pas plus équitable que le canton participe au moins à 50% aux prestations d’intérêt cantonal délégué aux communes ?

Questions :

  • Pourriez-vous effectuer l’état des lieux décrit ci-dessus et le communiquer au Conseil communal avant la fin de la législature ?
  • Quelles actions pensez-vous entreprendre dans le cadre du renouvellement de la convention relative au Cabinet Cantonal des estampes et dans quel délai ?

Interpellation soutenue par :

Vevey Libre                          Le Centre – PDC Vevey                         UDC                                     Les Vert’libéraux

Au vu de ce qui précède, et pour donner une suite concrète à notre amendement, nous souhaitons faire voter la résolution suivante :

Le Conseil communal demande à la Municipalité d’entreprendre toutes les démarches nécessaires pour renégocier la convention avec le Canton de Vaud concernant le cabinet cantonal des estampes dans le but de trouver une meilleure répartition financière des charges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *