21 juin 2024
A gauche une image du futur projet, à droite l'ancienne pataugeoire.

Feu vert au projet du Jardin Doret, mais on ne peut pas continuer de dépenser sans compter

Le groupe Vevey Libre a été unanime pour dire que c’était un beau projet quand bien même d’aucuns auraient souhaité la réhabilitation du bassin historique apprécié par plusieurs générations de Veveysannes et Veveysans et dont la facture aurait été sensiblement moins élevée.

« Nous ne pouvons toutefois pas apprécier un projet sans nous interroger sur ces conséquences financières et son degré de nécessité voire son manque de modestie » a relevé au nom du groupe Jérôme Christen.

« Au vu de la publication des comptes, notre marge d’autofinancement fond comme neige au soleil et non seulement il va falloir être plus rigoureux sur les dépenses de fonctionnement pour retrouver une meilleure marge, mais de surcroît, il va falloir réfréner les ardeurs de la Municipalité sur des investissements qui ne sont pas prioritaires. Et à voir la quantité de comptes d’attente qui s’ouvrent pour des investissements futurs nous avons plutôt pris la direction de la croissance à tendance mégalomane que la modération et l’équilibre que nous appelons de nos vœux. »

« Au vu de la publication des comptes, notre marge d’autofinancement fond comme neige au soleil et non seulement il va falloir être plus rigoureux aussi bien pour les dépenses de fonctionnement que pour celles d'investissement.»
« Au vu de la publication des comptes, notre marge d’autofinancement fond comme neige au soleil et il va falloir être plus rigoureux aussi bien pour les dépenses de fonctionnement que pour celles d’investissement.»

Une pesée d’intérêt a conduit Vevey Libre dans une large majorité à soutenir ce projet, mais le groupe avertit la Municipalité « qu’au vu de l’aggravation de notre situation financière fragile, nous nous montrerons très attentif aux largesses excessives que nous pourrions identifier. » En matière d’investissement, il n’y a pas des gentils qui disent oui à tous les projets et des méchants rabat-joie qui émettent des doutes. Il faut faire preuve de mesure. Il est bien sûr louable de vouloir de développer des projets urbains que tout le monde appelle de ses vœux, mais il aussi temps de tendre à contenir et rapprocher nos ambitions à la mesure de nos moyens. »

Plus d’infos sur ce lien: https://www.vevey.ch/actualites/jeux-eau-doret

Une réflexion sur « Feu vert au projet du Jardin Doret, mais on ne peut pas continuer de dépenser sans compter »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *