25 février 2024
Plus de la moitié des bancs de la Place Robin ont disparu au fil des ans.

Des bancs, des poubelles et un tilleul à la place Robin!

La place Robin, idéalement située au milieu du quartier de Plan-Dessus, se veut un point de rencontre incontournable, arborisé et doté de surfaces herbeuses, voire même fleuries qui favorise la détente et les rencontres. Jusque dans les années 90, on a pu dénombrer sur la place plus d’une trentaine de bancs mais depuis, leur nombre a diminué de 60% alors que la fréquentation du site a augmenté. Des habitants du quartier parmi lesquels Eric Bays, rédacteur en chef du journal de quartier «Le Petit Robin» le déplorent. La conseillère communale Vevey Libre Sarah Dohr a relayé leurs doléances dans une interpellation cosignée par Le Centre-Les Vert’libéraux, le PLR, le PS, Les Verts et l’UDC. La Municipalité y a répondu de manière moyennement satisfaisante.

Au fil des ans, le nombre de bancs a diminué comme peau de chagrin passant de 35 à 14 et malheureusement pas idéalement placés. La situation est également regrettable pour les poubelles puisqu’il n’en a plus que deux sur l’ensemble de la place. Sarah Dohr a demandé à la Municipalité si elle entendait remédier à ce problème et a aussi profité de l’occasion pour interroger l’exécutif sur « le remplacement du tilleul abattu il y plusieurs années au coin Nord-Ouest de la Place afin que la rue éponyme mérite toujours son nom et que cet arbre puisse apporter ombrage et oxygène.

La Municipalité veut une vision globale…
La Municipalité répond « que le quartier de Plan-Dessus fait l’objet depuis le mois d’octobre 2022, d’un plan directeur de réaménagement de l’ensemble de l’espace public. Quant à la Place Robin, elle sera réaménagée suite à un concours spécifique d’architecture paysagère. Toutes les thématiques abordées ici seront ainsi traitées de manière complète, coordonnée et cohérente dans le cadre de ces études. »

… et explique son approche!
La Municipalité relève que deux bancs ont été déplacés à la rue Gutenberg, deux autres supprimés pour installer des jeux d’enfants et deux autres enlevés pour des raisons de sécurité, soit le « risque de tomber sur les piques de la clôture du jardin jardin potager » (sic). La Municipalité relève qu’il n’y a pas eu de suppression de poubelles depuis 15 ans et qu’une ou deux seront ajoutées en 2023. Enfin, pour le tilleul, il faudra attendre le plan de réaménagement de la place

Sur l’ensemble de la ville
De manière globale sur l’ensemble de la ville, la Municipalité affirme qu’elle remplace les bancs usagers, les relocalise en tenant compte des demandes et de la morphologie du terrain. Elle ajoute que « l’installation de nouveaux bancs fait partie des mesures relatives à la régénération des espaces publics, avec notamment l’installation de bancs à minima tous les 100 à 150 mètres ».

Des réponses peu convaincantes
Pas vraiment satisfaite, Sarah Dohr a relevé qu’à la Place Robin, deux bancs avaient été réinstallés en plein soleil et que de manière générale, les mesures proposées par la Municipalité ne répondaient pas aux demandes des usagers. Pour ce qui est des poubelles, elle estime que la Municipalité mesure mal les besoins au vu de l’augmentation de la fréquentation de l’endroit, fréquentation qui ne devrait qu’accroitre avec les projets de densification du quartier. Elle déplore également qu’il faille encore attendre pour la réimplantation du tilleul abattu.

Les amoureux des bancs publics
En conclusion, la conseillère communale Vevey Libre regrette « une attente de sept mois pour des réponses à ses questions imprécises, évasives, faisant miroiter un réaménagement de la Place qui n’interviendra au mieux, que dans 2 ou 3 ans, l’appel à projet n’ayant pas encore eu lieu. Dans la chanson de Brassens, les amoureux des bancs publics se foutaient bien du regard oblique des passants honnêtes. À Vevey, c’est la Municipalité qui donne cette impression aux usagers des bancs! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *