Vevey Libre a soutenu activement la Municipalité dans son nouveau pas en direction de la transition énergétique

« La ville de Vevey a fait hier soir un nouveau grand pas en direction de la transition énergétique» commentait hier la Direction de l’Urbanisme et du développement durable. Le Conseil communal a en effet accepté le nouveau règlement du Fonds pour l’énergie et le développement durable et décidé de donner les moyens à la Municipalité d’engager quelque 30 mesures répertoriées dans un catalogue. Vevey Libre, grâce aux compétences du conseiller communal Pascal Molliat, ingénieur en énergies, a joué un rôle déterminant dans l’aboutissement de ce gros travail.

Lors  du Conseil communal, Pascal Molliat a relevé le fait que «ce nouveau règlement était le fruit d’un travail de fond mené par les services communaux, puis d’une collaboration étroite de ces derniers avec la commission de l’énergie et celle du développement durable ensemble, puis de la commission ad hoc élargie pour l’occasion. Il s’agit donc d’une solution concertée et qui a pu évoluer dans le cadre d’une démarche très ouverte et proactive de la municipalité et des services concernés.»

Voici les arguments qu’il a exposés:

« Le système de financement du fond, fortement incitatif, a fait ses preuves. En effet, de nombreuses autres villes utilisent déjà ce principe avec succès. Ce montant de 0.0085 Frs/kWh, soit environ 20.-/an pour un couple, est ponctionné proportionnellement à la consommation d’électricité et alimente donc le fonds pour l’énergie et le développement durable. Le fameux fond met à disposition cet argent pour financer des mesures d’économies d’énergie sur la base du volontariat.

Concrètement, une entreprise ou un citoyen qui souhaite agir sur sa consommation énergétique se verra donc soutenu financièrement de manière conséquente. L’argent reçu pour financer les mesures prises rembourse très largement, et sur des années, le montant de taxe payé. De plus, l’entreprise ou le citoyen abaissant sa consommation d’énergie grâce aux actions effectuées, verra ses frais ainsi que le montant de la taxe baisser.

Mesure incitative

C’est donc effectivement ce que l’on appelle une mesure incitative car tout un chacun aura alors un réel pouvoir d’agir pour l’environnement et notre avenir tout en réduisant le montant de sa taxe en conséquence.

C’est aussi la raison qui rend ce système plus pertinent qu’un financement via une augmentation d’impôt, ne favorisant pas la proactivité ni l’adhésion citoyenne, au contraire d’une « taxe proportionnelle ». De plus, à Vevey, passer par l’impôt taxerai en majorité les citoyens qui paieraient ¾ de la somme finale pour ¼ aux entreprises alors qu’en passant par une taxe proportionnelle à la consommation électrique c’est l’inverse qui se produit. Cela a du sens dans la mesure où les sources d’économie d’énergie sont évidemment plus conséquentes dans les entreprises, qui ont alors davantage d’intérêts économiques à agir dans le sens souhaité.

Adhésion citoyenne indispensable

J’ai parlé d’adhésion citoyenne, je voudrais encore en souligner l’importance. Nous sommes au début d’une transition énergétique et environnementale. Une transition est un changement et on ne peut réussir un changement qu’avec l’adhésion de la majorité des citoyennes et citoyens.

Au nom de Vevey Libre, je vous invite donc à soutenir ce projet avec conviction. Voter oui à cette proposition c’est entrer un peu plus dans l’action et investir dans notre avenir.
Sur ce lien, le reportage de 24 Heures.

https://www.24heures.ch/vevey-subventionnera-ses-citoyens-dans-leur-transition-energetique-847219966920

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *