Réfection du terrain de Copet 2 : la Municipalité finit par céder

Voilà déjà quelques années Vevey-Copet-2006-c_500x375que les usagers du terrain de Copet 2 commencent à s’impatienter: le terrain synthétique de Copet 2 est usé jusqu’à la corde. Le Vevey-Sports insiste depuis longtemps pour que ce projet aboutisse au plus vite. Jeudi dernier, le conseiller communal VL Roger Pieren a mis en garde la Municipalité sur le risque croissant de blessures compte tenu d’une surface devenue dure comme du béton. La Municipale Elina Leimgruber a compris  le message et a accepté de lancer le processus avant la construction du collège de Copet afin que le nouveau terrain soit opérationnel à la rentrée d’août 2017.

 

Voici l’intervention de Roger Pieren:

Le terrain synthétique de Copet 2 est dans un état pitoyable après 12 ans d’utilisation intensive. Comme l’explique la Municipalité dans sa communication 32/2015 : «…Tout a été fait pour prolonger sa durée de vie»… MAIS CETTE FOIS-CI, IL EST AU BOUT DU ROULEAU !

Pour ses usagers, Il présente même un important danger de blessures

Malheureusement, selon nos informations, sa rénovation dépendrait du démarrage de la construction du futur collège de Copet…

Or il est certain que si le verdict de la Cour de droit administratif et public (CDAP) du tribunal cantonal est favorable à la construction du collège, un recours au Tribunal fédéral est d’ores et déjà assuré.

Dans le cas ou la CDAP débouterait la Municipalité, on ne peut pas exclure que cette dernière fasse aussi recours.

Et donc, dans le meilleur des cas, compte tenu de la complexité du dossier, le verdict du TF ne tombera pas avant le printemps prochain.

Dans ce contexte, nous posons les 5 questions suivantes :

  1. Quand la Municipalité pense-t-elle pouvoir démarrer les travaux de réfection du terrain synthétique de Copet 2 ?
  2. Quel est l’état d’avancement du projet ?
  3. Est-ce qu’une demande de crédit sera bientôt soumise au Conseil communal ?
  4. Quelles alternatives seront proposées à ses usagers ?
  5. Compte tenu de l’urgence de ces travaux et d’un processus juridique qui est loin d’être arrivé à terme (!), pourquoi la Municipalité ne veut-elle pas lancer rapidement ce chantier, dès lors que le projet de construction de collège n’est pas prêt de démarrer ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *