Association Swissmedia: la Municipalité de Vevey toujours dans le déni

La Municipalité de Vevey a répondu au conseiller communal Peter Schuseil au sujet de son interpellation relative à la faillite de l’Association Swissmedia Center. Avec une certaine arrogance, elle décline toute responsabilité dans cet échec. Le syndic Laurent Ballif était pourtant membre du comité de direction depuis de nombreuses années et contrairement à ce qu’a affirmé la Municipalité de Vevey, il n’appartenait pas à l’Etat de Vaud de surveiller la bonne marche de cette association subventionnée par les pouvoirs publics, mais à la commune de Vevey.

Le constat du Conseil d’Etat dans sa réponse à l’interpellation déposée au Grand Conseil pour la député de Vaud Libre Jérôme Christen, est accablant:

  • l’organe de révision a fauté en établissant des rapports positifs alors que la comptabilité n’était pas régulièrement tenue.
  • les rapports de l’association Swissmedia au Service de l’Economie de l’Etat de Vaud sur ses activités n’étaient pas conformes à la réalité.
  • les exigences légales fixées en matière de convention d’incubation n’ont pas été respectées.

 La Municipalité de Vevey continue d’être dans le déni.

C’est probablement d’ailleurs parce qu’elle n’a pas contrôlé le bon usage des subventions accordées par le canton et par ses soins et qu’elle porte une lourde responsabilité dans ce dossier qu’elle a renoncé à toute poursuite en responsabilité auprès du secrétaire général de l’association.

En décembre 2013, le municipal PLR Etienne Rivier, dans le cadre du débat sur le budget 2014 nous avait fait voter une subvention de 90’000 francs sachant qu’elle serait engloutie dans la masse en faillite.

Une somme qui a permis de payer le salaire du secrétaire génér
al, Bernard Degex, syndic PLR de Blonay. Grâce à ses relations, ce dernier a d’ailleurs très vite retrouvé un emploi comme secrétaire général de la Coupe de Volleyball de Montreux aussi subventionnée par des fonds publics.

La Municipalité maîtrise tellement mal ce dossier qu’elle semble prendre ce dossier à la légère: dans sa réponse datée du 15 janvier, elle affirme qu’elle ne connaît pas encore la réponse du gouvernement vaudois à l’interpellation Jérôme Christen alors qu’elle a été rendu publique le 22 décembre.

Elle prétend qu’elle n’a toujours pas reçu la décision de clôture de ce dossier par l’Office des faillites, alors que la procédure de faillite, suspendue faute d’actif, a été côturée le 9 décembre et qu’elle a été publiée dans la Feuille des avis officiels du 26 décembre.

De manière générale, l’Etat de Vaud nous a fourni des informations plus précises sur ce dossier que la Municipalité, alors que seule cette dernière était représentée au comité par Laurent Ballif et Etienne Rivier successivement.

En conclusion, on ne peut qu’être éberlué de la manière dont l’argent de la collectivité a été géré dans ce dossier.

Une réflexion sur « Association Swissmedia: la Municipalité de Vevey toujours dans le déni »

  1. Une question naïve, certes, mais étant donné le léger renouveau municipal, je garde espoir qu’action soit menée.

    Ainsi, je me demande quel montant la ville de Vevey (vu les investissements massifs engagés à l’époque) a pu rapatrier dans ses caisses après la vente du nom et du logo de Swissmedia à son ancien secrétaire général Monsieur Roland Grunder ?
    (c.f. http://www.swissmedia-international.ch/fr/N2716/contact.html?M=108)

    Le nom de domaine est visiblement la propriété de Comarg Sàrl, société éponyme de Monsieur Roland Grunder, comme l’indique sans équivoque l’enregistrement du domain name:

    SwissMedia
    Roland Grunder
    Chemin de l’Avenir 14
    1860 Aigle

    Assurez-moi que le montant demandé par la ville à l’occasion de cette vente est à la hauteur de l’argent que Monsieur Grunder a bien été incapable de rapporter à la ville, sans comptabiliser ses très nombreux voyages autour du globe dont lui seul a pu bénéficier du temps de la splendeur de notre Syndic, Monsieur Baillif….

    La solution CMS dudit site étant propulsée par Quicksite sàrl de Feu Monsieur S. Moesching, administrateur jusqu’à fin octobre 2014 et CMS actuel de la ville de Vevey propulsé cette fois-ci et avec tant d’insistance par Monsieur Baillif.

    Ces étranges coïncidences me poussent aujourd’hui à vous demander que lumière soit faites sur ces arrangements et à défaut, qu’action soit menée contre les intéressés pour violation des droits de la propriété intellectuelle.

    En vous remerciant pour votre engagement.

    Avec mes respectueuses salutations,

    Cédric Tenthorey
    (jusqu’en 2003) membre du comité exécutif de Swissmedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *