Changement d’affectation de l’ancienne prison

Prise de position de Vevey Libre sur le changement d’affectation de l’ancienne prison (intervention faite au Conseil communal de Vevey, le 23 janvier 2007)

Le Groupe Vevey Libre est unanimement opposé à la proposition municipale et soutient avec la même unanimité l’amendement du Groupe Alternative. Les raisons en sont les suivantes.

Tout d’abord le “non sens”!

D’un côté, l’ancienne prison est dotée d’une trentaine de pièces séparées et équipées d’une infrastructure sanitaire (lavabo et WC). La plupart sont des petites pièces privatives, prévues pour passer une nuit. On peut y disposer un lit, une armoire et une petite table. Quelques pièces sont plus spacieuses et également équipées d’infrastructures sanitaires. Toutes les pièces de cet édifice sont ainsi équipées pour loger des personnes. Elles ont aussi des prises Radio-TV, des prises électriques et une ventilation mécanique. Ces caractéristiques font que la prison était tout naturellement surnommée la “Pension Bocion” du nom d’un ancien responsable. On dispose donc ici d’un outil prêt à l’emploi qui peut héberger des visiteurs: une pension d’une trentaine de chambres complètement équipées, avec une cuisine prévue pour accueillir des pensionnaires, des salles pour manger et pour se détendre.

D’un autre côté, si notre commune est bien dotée en matière d’hôtels de luxe, elle manque cruellement d’infrastructure d’hôtellerie de moyenne ou de petite catégorie. Une demande importante existe en matière de pensions ou d’auberges de jeunesse. Seules deux auberges situées à la Place du Marché et à Territet existent dans cette catégorie pour toute la région. Elles sont débordées. La Riviera compte près de 70’000 habitants. Il s’agit d’une région très touristique. La demande est donc très forte pour une pension telle que pourrait le devenir l’ancienne prison, facilement et moyennant de menues transformations. Qui plus est, cette pension est située à l’Est de Vevey, ce qui constitue une opportunité de plus pour animer ce quartier.

Le projet municipal envisage la conservation en mains publiques de la prison pour en faire une maison des sociétés locales. Une fausse bonne idée! Le bâtiment n’est absolument pas adapté, comme dit ci-dessus, puisqu’il s’agit d’une pension. De plus, les murs sont très épais et des travaux seront nécessaires pour agrandir certaines pièces, en particulier, il faudra détruire les WC et lavabos.

Comment sera opéré le choix des locataires? On ne sait pas. Les locataires écartés se plaindront vraisemblablement auprès des autorités qui auront de la peine à justifier des avantages accordés aux uns mais refusés aux autres. Il est à prévoir que des baux devront être résiliés avec tous les problèmes de procédure qui pourront surgir et traîner en longueur. Cette maison des sociétés occasionnera un travail et des soucis supplémentaires pour l’administration qui devra se muer en gérance pour sociétés locales. Les loyers encaissés, forcément modestes, ne couvriront pas les frais dépensés pour l’entretien de l’immeuble. L’affaire ne sera pas rentable et occasionnera des frais de gérance importants.

Vevey Libre est donc surpris du soutien des Socialistes dans ce projet qui entraîne que la ville limite son offre en matière d’infrastructure hôtelière pour les personnes modestes ou les jeunes. Mais Vevey Libre est aussi surpris du soutien des Radicaux pour un objet qui serait infiniment mieux utilisé par le privé que par le public.

Une maison des sociétés peut pourtant prendre place dans d’autres bâtiments qui ne sont pas déjà équipés de chambres individuelles de type pension. Les sociétés locales n’ont pas besoin des infrastructures particulières d’une pension. On peut se demander si des possibilités ne seraient pas beaucoup plus appropriées pour les sociétés locales dans les futurs locaux de la Salle del Castillo… Un responsable d’une association qui a écrit à Vevey Libre témoigne:

Je suis président d’une société locale. A ce titre, nous nous réunissons 10 à 15 fois par année pour un comité de 6 à 8 personnes. Je ne vois absolument pas notre club investir dans la location d’un local qui serait utilisé environ une fois par mois. Trop cher même si le loyer est très raisonnable. Les assemblées se font chez les membres du comité ou alors chez les restaurateurs locaux ce qui nous permet d’obtenir de leurs parts des dons qui permettent au club de vivre.

Ainsi, on est face à un projet qui vise à transformer une pension en « maison des sociétés » alors même que les besoins des sociétés locales n’ont pas été déterminés et qu’une importante demande en pensions de cette catégorie existe. Tout cela alors que la prison est déjà une pension équipée et qu’elle est située à l’Est de Vevey qui a besoin justement d’animation et de clientèle!

De nombreuses anciennes prisons ont été transformées en pensions partout en Europe pour ces mêmes raisons. Des exemples à grand succès existent en Suisse allemande (ex: Rapperswil, au bord du Lac de Zurich).

Vevey, ville d’images et de tourisme a grand besoin de cette prestation qui peut être confiée à un exploitant privé. Vevey ferait ainsi une excellente affaire, pour la commune, pour son commerce et pour ses visiteurs. Cette option mérite donc d’être prise en considération, ce qui n’a pas été le cas dans la proposition qui nous est faite.

Ne votez pas pour un non-sens!

Vevey Libre invite donc le Conseil communal à soutenir l’amendement du Groupe Alternative, respectivement à renvoyer la proposition municipale à ses auteurs.

4 réflexions sur « Changement d’affectation de l’ancienne prison »

  1. Bravo Vevey libre,
    J’ai lu attentivement le pavé que vous nous avez administré dans votre infocourriel prisonnier.
    Et je me rends compte de la pertinence des propos tenus par l’auteur de cet article.
    Nous savons depuis que le Conseil communal en a décidé autrement.
    N’est-ce pas une occasion de lancer un référendum, tellement cette décision de notre “législatif” me
    semble contraire à tout bon sens ?
    Vous pouvez compter sur nous, même financièrement, cas échéant.
    J’attends votre réaction !
    Amicalement
    K2011

  2. Enthousiaste à l’idée d’avoir à Vevey un lieu d’hébergement pour les “petites bourses”, si PRECIEUX et pratique lorsqu’on voyage à pied, en vélo, en train! Ca amènerait de la jeunesse (esprits jeunes!) à Vevey, chic alors!Ca vaut un référendum.

  3. Excellente idée. Amoureux du sac à dos, la route en tant que voyageurs peu fortunés, on connaît et pouvoir accueillir ce genre de tourisme dans notre ville serait un plaisir, pour ne pas dire une fierté. J’espère que ce contre-projet passe la rampe.
    Faut signer où?…

  4. Hélas… Le Conseil communal n’a pas voulu de la contre-proposition de Vevey Libre et donc l’ancienne prison ne deviendra pas une pension. Dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *