Conseil communal du 23 janvier 2008

L’essentiel en quelques spots:

Quorum: sont présents 85 conseillers. Chez Vevey Libre manquent: Paulette Reber (démissionnaire), Michel Berney (en affaire à Paris toute la semaine), Fweley Diangitukwa (en séminaire professionnel à Genève).

Mise en place d’un équipement multimédia à la salle du Conseil: Plusieurs Conseillers s’opposent à cet investissement planifié à CHF 53’000.– (notamment les radicaux et l’UDC). Pascal Nicollier (VL), en son nom propre, plébiscite cet investissement, plaidant pour le progrès audiovisuel inéluctable de ces prochaines années. Le Conseil communal suit cette réflexion et adopte le préavis à une faible majorité. Nous aurons enfin une sonorisation convenable et un équipement permettant des présentations audiovisuelles de qualité. La salle pourra alors intéresser d’autres utilisateurs que seulement le Conseil.

Soutien à l’organisation des Jeux internationaux des écoliers dans la Riviera: Après une écoute pénible d’une série d’interventions provenant essentiellement de l’UDC et portant sur le prix des chambres d’hôtels, voire de la juste répartition des contributions entre Vevey et Montreux et un bref débat intéressant, lancé par les Verts concernant le respect des règles de développement durable, le Conseil communal accorde l’aide à cette initiative de février 2009 à une très large majorité.

Demande crédit “Prison” (291’400.–): Vevey Libre avait décidé lundi soir précédant cette séance de Conseil à l’unanimité de s’opposer aux conclusions du rapport présenté ce soir. L’affectation de la prison en maison pour les associations, afin qu’ils s’y mettent leurs archives, allait transformer ce bâtiment datant du XVIIe siècle en un dépôt mortel et inanimé durant des années, dans le quartier de Vevey Est, qui a pourtant besoin d’animation. Vevey Libre défend ce soir la solution hôtelière, à l’image de ce qui se passe à Winterthur, Rapperswil, Bâle ou Zurich, créant par-là-même une véritable dynamique économique et touristique d’un grand intérêt. Pascal Nicollier (VL) présente une intervention circonstanciée.

Au final, le Conseil communal ne suit pas les conclusions de Vevey Libre en refusant notre vision par une faible majorité emportée par les Radicaux qui s’unissent aux Socialistes.

Achat d’un immeuble chemin du Verger à Vevey: Le Syndic annonce, après le vote sur le préavis de la prison, que la Ville avait acquis un immeuble industriel pour un montant de CHF 3’500’000.– afin de pouvoir offrir des surfaces a des petits artisans, des associations (les portugais). Deux membres de Vevey Libre étaient présents en Commissions du fonds d’Urbanisme (Stéphane Molliat et Francis Baud) et savaient que cet achat était imminent. Ils ne pouvaient pas se servir de cette information, étant tenus au secret absolu jusqu’à ce soir, après le vote sur la prison. Affaire à suivre.

Agglomération de la Riviera: La Municipalité répond (enfin!) à Pascal Nicollier (VL) par une communication faisant suite à son interpellation du 28 juin 2007. L’interpellateur remercie l’exécutif pour cette mise au point et les explications fournies permettant de bien distinguer le “projet-modèle” du “programme” d’agglomération. Il regrette cependant que la Riviera ait raté le délai fixé par la Confédération au 31 décembre 2007 pour déposer un projet de transport et d’urbanisation. Il rappelle que ces projets d’agglomération ont déjà été entrepris sur sol vaudois par Lausanne-Morges (PALM), la région nyonnaise, Yverdon et Aigle-Monthey (cf. Le Temps du 20 décembre 2007, p. 12). La Riviera est la seule région a être restée passive dans le Canton de Vaud. L’interpellateur espère que nous pourrons nous rattraper en déposant un projet de transport et urbanisation en 2010 comme la Municipalité le prévoit. Il la remercie de tenir le Conseil communal régulièrement informé de l’avancement de ce dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *