Pelli-Rigot, même combat!

Le président du PRD Fulvio Pelli ne veut plus de “dissidents” selon ses déclarations lors d’un congrès qui s’est déroulé lors à Rapperswil. Tout les radicaux devront marcher droit et défendre impérativement “d’une seule voix trois ou quatre thèmes électoraux”. En des termes quasi-identiques, c’est la ligne qu’a défendue l’ancien syndic Dominique Rigot avec le succès que l’on connaît, puisque sa volonté d’éliminer tout ceux qui expriment un autre point de vue que le sien a abouti à l’effondrement du PRD veveysan qui n’est plus représenté à la Municipalité. Cette recette qui rappelle étrangement celles de la Russie soviétique et des républiques bananières, a des chances de porter ses fruits, mais peut-être pas ceux qu’imagine le conseiller national tessinois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *