21 mai 2022

La Municipalité de Vevey inspire confiance, budget largement accepté!

Le budget de la ville de Vevey a été adopté jeudi soir dans un temps record et sans quasiment contestation si ce n’est quelques abstentions à droite et un étrange refus du groupe « En Avant Vevey » (EAV) dont la seule proposition a consisté à proposer d’accorder une subvention de 5000 francs à Union Lavaux Riviera basketball. Les deux structures sont, rappelons-le, présidées par une seule et unique personne. L’amendement a été largement refusé et sur proposition du PS veveysan, 5000 francs supplémentaires ont été accordés pour les jeunes sportifs en général. Le budget accepté présente une marge d’autofinancement de 2,7 millions. Vevey Libre estime que la nouvelle Municipalité nous propose une stratégie financière raisonnable et plausible.
Sarah Dohr, Conseil communal, Vevey, budget, débat,
Sarah Dohr, présidente du groupe Vevey Libre, s’est demandée si « les tenants du moins d’Etat » avaient renoncé à leur fâcheuse tendance à « peindre le diable sur la muraille » en nous faisant une description apocalyptique de l’état de nos finances dans le but de réduire les prestations ?

Gérer les blocs réutilisables

Il a régné un bel esprit jeudi soir sur le Conseil communal de Vevey, chacun (à part EAV) s’accordant à dire que la Municipalité avait démarré sur de bonnes bases et qu’elle méritait qu’on lui fasse confiance. Face à une commission des finances unanimement favorable, la présidente du groupe Vevey Libre Sarah Dohr, s’est demandée si « les tenants du moins d’Etat » avaient renoncé à leur fâcheuse tendance à « peindre le diable sur la muraille » en nous faisant une description apocalyptique de l’état de nos finances dans le but de réduire les prestations ?

Vevey Libre a unanimement adopté ce budget en insistant sur les constats suivants exprimés par Sarah Dohr :

🔴 AUTOFINANCEMENT – Pour la première fois de l’histoire communale, la Municipalité a formulé ses conclusions en y plaçant le mot l’autofinancement. Il était temps ! Une vraie analyse de l’état de santé financière de la Commune se fait en prenant le budget de fonctionnement et en liant le plan des investissements et le plafond d’endettement. Ce point nous semble être essentiel.
🔴 POSTES EN PARTIE PRODUCTIFS – Les explications bien faites de la nouvelle répartition des services et bureaux, permettent de voir clair et de comprendre l’effet des 12.63 EPT supplémentaires. Elles ont convaincu les commissaires de la commission des finances. Les promesses des municipaux à terme, sont là : augmentation des revenus et la diminution des charges.
🔴 INVESTISSEMENTS RAISONNABLES – La Municipalité a procédé à un travail d’analyse des investissements qu’elle va pouvoir assumer avec ses services. Elle s’engage à y consacrer au maximum CHF 180 millions d’ici à juin 2026. Elle ne peut pas en faire plus, si elle veut que cela reste gérable. Grande sagesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *