Scouts : toujours !

Je reviens sur la problématique des scouts : le 29 mars, je suis intervenu pour évoquer le fait que leurs locaux avaient été pour la nème fois vandalisés. Et que les installations électriques laissaient à désirer, avec tous les risques que cela pouvait engendrer en terme de sécurité. Le syndic m’a répondu qu’il n’était pas question d’entreprendre des travaux à cet endroit pour deux raisons, je vous en soumets quatre, à vous de trouver quels sont les bonnes.

1. Les scouts sont invincibles, pas besoin de sécuriser les lieux. 2. Les scouts sont tous riches comme Crésus, ils n’ont qu’à financer leurs locaux. 3. La Municipalité veut y construire des appartements subventionnés 4. Une solution de relogement pour les scouts est très avancée.

Si bien avancée que cela fait déjà cinq mois et que l’on ne voit toujours rien venir.

Plus grave que cela, ces locaux ont à nouveau été vandalisés. Et cette fois, c’était un véritable saccage, plus rien n’était debout et de la matière fécale a même été retrouvée dans un immense fatras.

Voilà déjà plusieurs années que la police se montre impuissante face à ces actes de vandalisme. Certains des auteurs sont connus de la police, mais totalement livrés à eux-mêmes, leurs parents étant –paraît-il – eux-mêmes aussi largués.

Il n’est pas admissible que l’on baisse les bras face à ces situations récurrentes et que l’on exige des scouts qu’ils s’en accommodent, qu’ils rétablissent à chaque fois leurs locaux et soient contraints d’y aller de leur poche.   Ce fatalisme est inacceptable.

Au tout début juillet les scouts ont écrit à la Municipalité. A ce jour, ils n’ont toujours pas de réponse. Que faut-il en penser ?

Et pour rajouter une couche, des représentants de la commune ont fait savoir qu’il serait procédé à un nettoyage complet des lieux et ceci aux frais des scouts.

Démarche qui leur paraît totalement inutile ces locaux ne seront plus utilisables à compter de l’automne. Quasiment toutes les vitres sont brisées et le chauffagiste ne veut plus y mettre les pieds pour des raisons de sécurité.

Je pose donc les questions suivantes :

1. Quelle solution la Municipalité entend-elle apporter à ce problème ? 2. Quand va-t-elle répondre aux scouts ? 3. Comment justifie-t-elle son approche dans un dossier ou des jeunes qui s’engagement bénévolement sont pénalisés en raison de l’impuissance des autorités à faire régner l’ordre public ?

Je remercie d’avance la Municipalité pour sa réponse écrite.

Vevey, le 6 septembre 2012    Jérôme Christen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *