Adoption du réglement général de Police Riviera

Le Conseil intercommunal Sécurité Riviera vient à l’instant de terminer sa séance d’adoption du Règlement général de police de l’Association Sécurité Riviera.
100 articles votés.
L’essentiel  en quelques mots :
– La mendicité sera totalement interdite sur tout le territoire de la Riviera (voté par 52% des conseillers)
– Les 9 articles traitant de la vidéo-surveillance ont été abrogés, en attendant une réadaptation aux toutes dernières modifications d’un nouveau règlement cantonal. Ils seront représentés lors d’une prochaine séance du Conseil.
– Le nouveau règlement entrera en vigueur dès la ratification par le Conseil d’Etat d’ici quelques mois et remplacera les 10 réglements communuax disparates actuellement encore en vigueur.
Le groupe Vevey Libre au Conseil communal de Vevey souhaitait majoritairement que la mendicité soit autorisée, mais soumise à autorisation par la police. Son seul représentant dans ce Conseil de sécurité, Francis Baud, ne faisait pas le poids dans cet hémicycle de la Riviera (amendement refusé par le Conseil par 54% des voix).
Reste à voir comment Police Riviera va s’y prendre pour assumer sa nouvelle fonction : interdire toute mendicité qui va devoir aller s’installer ailleurs, chez nos voisins, hors Riviera. A noter par ailleurs que les représentants du PLR Veveysan dans ce Conseil ont félicité le représentant de Vevey Libre d’avoir voté 89 fois comme eux. Il n’a pas répondu, car la réponse eut été cinglante : “ben c’est la preuve que vous avez voté intelligemment”. Ils l’auraient probablement mal pris !

5 réflexions sur « Adoption du réglement général de Police Riviera »

  1. On ne peut que féliciter VL de ne pas faire le jeu des hystériques qui veulent débarrasser les trottoirs des quelques mendiants qui y squattent sur la Riviera : question ? VL ne fait-il pas pencher la balance au conseil intercommunal ? Pourquoi 52 % en faveur de l’interdiction ? En vous remerciant de nous donner quelques détails…bien à vous VL

  2. Le fait de soumettre la mendicité à autorisation est un miroir aux alouettes… Croyez-vous vraiment que les mendiants vont aller à la police demander une carte les autorisant à mendier??? Ouvrez un peu les yeux: le 99% des mendiants dorment en France voisine et ne viennent mendier que la journée. Ils font partie de réseaux. L’interdiction pure et simple a au moins le mérite d’être claire et compréhensible, par la police, par les mendiants et par la population. C’est hélas la seule solution efficace. Et à terme, elle découragera les réseaux d’exploiter des pauvres gens pour les envoyer mendier devant les commerces des villes.

  3. Réponse à Cassandre :
    Pourquoi VL ne fait-elle pas le poids ?
    Police Riviera est une association de 10 communes du District Riviera. Elle est organisée comme une Commune, avec une “Municipalité” (= Comité de direction) et un Conseil “communal” (= Conseil intercommunal Sécurité Riviera) qui se compose d’environs 60 membres. Parmi ces 60, la commune de Vevey a droit à 11 membres. Lors de la répartition de ces 11 sièges, le Conseil communal de Vevey a alloué une place à Vevey Libre.
    Je représentais donc hier au soir 1,67% du total des votants de toute la Riviera.
    Toujours à disposition pour tout autre renseignement.

  4. Et voilà que le PLR Veveysan a trouvé la solution à tous les maux de cette région. C’était simple, mais il fallait y penser. Et ce commentaire dans la presse du nouveau chef des Libéraux -radicaux qui propose de distinguer la mendicité de la pauvreté est d’une belle subtilité. Quant à la pauvreté, il y a un service pour cela, mais s’il vous plait, pas devant les Trois Couronnes. Mendier,d’accord, mais dans les règles.
    Oui, quelquefois, moi aussi, je m’énerve de les voir inactifs et de ne pas pouvoir distinguer les vrais des faux. Dans cette ville de grande mixité socio-culturelle où ont toujours cohabité ouvriers et patrons, émigrés de toute l’Europe et natifs, nous avons maintenant aussi une population de migrants marginalisés, des sortes de mutants. Cela nous renvoie une image angoissante et nous donne à réfléchir sur l’état du monde. Je comprend que cela dérange certains qui préfèrent vivre dans leur cocon veveysan. Et si c’était cela, la pauvreté, et la diversité socio-culturelle, la richesse.
    Tout le monde sait, même ceux qui en ont fait la proposition le savent qu’interdire la mendicité sur la Riviera est stupide: conduira-t-on les mendiants sous escorte aux frontières après leur avoir ponctionné leurs gains faramineux non déclarés? Aura-t-on fait le ménage? Bien sûr que non! Alors pourquoi le proposer? Pour donner un signe, comme pour la baisse d’impôt qui ne profite à personne et nuit à la Commune? Je sais que la politique doit aussi avoir un côté stratégique pour délivrer un message aux citoyens-électeurs, mais en l’occurrence, cela s’appelle du populisme. Le PLR Veveysan singe l’UDC et l’on sait que l’électeur préfère toujours l’original à la copie.

  5. Certains ne veulent plus voir de mendidants, car c’est une menace pour leur conscience plutôt que pour l’ordre et la sécurité publique. Tant qu’ils n’auront pas fait cet examen de conscience, tant qu’ils n’auront pas réglé leur atttitude à avoir vis-à-vis des mendiants, ils auront toujours des états d’âmes et préféreront cacher la mendicité pour ne pas y être confrontés. Certes, il est difficile d’affronter ce qui nous dérange, mais si on ne le fait pas, il continuera de nous poursuivre toute notre vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *