Conseil Communal du 19 Juin 2008

Le nouveau matériel avec écran rétractable a été largement sollicité lors de cette séance: un diaporama a montré toute une succession d’images et de bruitage pour illustrer la situation présente et encombrée de la rue Aimé Steinlen. La mesure de rétrécissement avait été prise pour remplacer le passage protégé pour les piétons, mais une pétition des riverains réclame qu’on rétablisse ce passage.

Vevey Libre précise sa position pour ce type de situation:

Soit on crée une zone 30 et on s’en donne les moyens, en faisant des aménagements urbains conséquents qui donnent à l’automobiliste clairement l’impression qu’on ne peut pas dépasser le 30 km/heure. Soit la zone n’est pas aménagée, seul un panneau de signalisation indique qu’on circule en zone 30, et alors effectivement la zone doit être déclassée et le passage protégé rétabli. Donc, ce que Vevey Libre, préfèrerait, ce serait de voir arriver un préavis qui prévoit un aménagement correct en zone 30 de ce quartier. La réponse de la Municipalité montre qu’elle est favorable à notre approche. Cependant la “coulée verte” n’est pas pour tout de suite…

Tandis que nous avions la confirmation que le nouveau matériel permettait la connection internet – quelqu’un aurait-il suivi le match en direct, pour que nous soyons tenus au courant du score? – Roland Rapin des Verts nous proposait de faire un pas vers le futur et de prévoir le centre de la ville en zone piétonne. La position de Vevey Libre est nuancée, car tout en étant favorable à l’extension de la zone piétonne actuelle, nous sommes très conscients du souci des commerçants et tenons à intégrer leurs intérêts dans la réflexion. La première étape consiste à faire un état des lieux.

Et nous regrettons vivement, par la voix de Pascal Nicollier, que la Municipalité ait accepté de voir tomber le nom de Vevey de la promotion touristique de la région, comme le mot Lavaux d’ailleurs. Il nous semble que nous ne donnons pas le bon signal aux hôtels d’excellent niveau qui ont investi sur Vevey, que notre nom voyage dans le monde entier sur les emballages de produits alimentaires, que le souvenir de Charlie Chaplin est porteur et que notre participation financière importante à cette campagne nous aurait donné droit à une meilleure visibilité pour notre ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *