Une buvette “littéraire” dans la bibliothèque ou un vrai Restaurant ?

Interpellation de Michel Berney, au nom du Groupe Vevey Libre, au Conseil Communal du jeudi 27 avril 2006

Récemment, la gestion du Café Littéraire jouxtant la nouvelle bibliothèque municipale faisait l’objet d’une offre publique.

Elle donna l’occasion à de nombreuses personnes de manifester leur intérêt pour l’exploitation de ce lieu. Foisonnement d’idées intéressantes, propositions d’animations en synergie avec les thèmes abordés par la bibliothèque, ou autres activités visant à faire de ce lieu, situé à un endroit aussi privilégié qu’agréable, un point de rencontre attractif.

Il est apparu après les entretiens qu’a conduit la Municipalité que celle-ce ne souhaitait pas engager une personne disposant d’une patente café-restaurant.

Point de vue corroboré par l’absence de séparateur de graisse dans le projet initial des transformations.

Il nous apparaît dès lors, pertinent de se poser les questions suivantes après qu’un quotidien ait signalé que le séparateur de graisse allait être réactivé et qu’une enquête publique à ce propos soit en cours:

  1. Le Café Littéraire ne sera-t-il qu’une simple cafétéria de bibliothèque, sans alcool et sans nourriture chaude ou deviendra-il un lieu de restauration conventionnel?
  2. Les heures d’ouverture telles qu’annoncées sont-elles maintenues?
  3. Qu’en est-il des conditions de location? Y a–t-il des garanties de déficit ou d’autres engagements destinés à faire face à une rentabilité insuffisant?
  4. Est-il vrai qu’une “association” de plusieurs habitants du quartier Perdonnet-lac, désirant conserver la tranquillité retrouvée ces cinq dernières années, fasse pression sur la Municipalité pour qu’aucune animation en soirée, même estivale, ne puisse s’organiser?

Vevey Libre se réjouit de l’équipement complémentaire (séparateur de graisse) que la direction du projet a décidé, et espère vivement que la Municipalité veillera à ce que les intérêts privés, injustifiés, n’entament pas le bien commun d’une ville qui a besoin de touristes, de vacanciers et de visiteurs, dont la vie nocturne ne saurait s’arrêter l’été alors que le soleil est à peine couché! Ville qui dispose par ses quais d’un potentiel économique et d’animation encore insuffisamment exploité.