5 décembre 2022
Les espoirs de survie sont faibles au vu de sa situation financière extrêmement précaire

Vevey: le Festivalocal n’a pas respecté les règles et est en péril

Le festivalocal a-t-il respecté les règles auquel il était soumis notamment en terme de positionnement de la scène, de volume sonore, d’horaires et de respect des lieux? Des questions posées en juin dernier par Sarah Dohr, présidente du groupe Vevey Libre avec l’appui de Décroissance-Alternatives Vevey, Les Vert·e·s de Vevey, PLR.Vevey, Vert’Libéraux Vevey et UDC Vevey. La réponse de la Municipalité est accablante pour le Festivalocal et ses chances de survie sont faibles au vu de sa situation financière extrêmement précaire avec un découvert de 57’000 francs. La Municipalité a annoncé récemment qu’elle renonçait à reprendre ce festival avec ses dettes.

DE NOMBREUSES EXIGENCES NON RESPECTÉES – Dans sa réponse, la Municipalité se dit favorable à ce que la ville soit vivante et animée, mais constate que malgré les nombreuses séances et autres échanges avec l’organisateur, que les dispositions suivantes n’ont pas été respectées :

– l’orientation des scènes ;
– le volume de diffusion de musique sonore autorisé ;
– les horaires ;
– le périmètre de manifestation et de stationnement utile à l’organisation ;
– les stand de nourriture installés dans des zones autorisées ;
installation sans autorisation de tables dans la zone parc à jeux pour enfants ;
– la pelouse anéantie et deux arbres abimés suite aux piétinement et à l’installation d’infrastructures.

PLUSIEURS INFRACTIONS – Par ailleurs, plusieurs dénonciations ont été faites par Police Riviera pour notamment des problématiques liées aux stupéfiants, au non-respect de l’affichage de la vente d’alcool aux mineurs ainsi qu’à la perturbation de l’ordre public (non-respect du volume sonore autorisé, dépassement de l’heure de fin de la diffusion de musique le dimanche, soit 23h20 au lieu de 21h30).

D’AUTRES PLAINTES POUR NUISANCES SONORES – Concernant les autres manifestations s’étant tenues au Rivage et sur la place du Marché, la Municipalité a reçu des plaintes de riveraines et riverains, notamment aux nuisances sonores et à l’occupation de l’espace public,forcément proche des habitations à Vevey.




LE CONTEXTE DE LA PANDÉMIE – La Municipalité constate qu’en raison des restrictions et des mesures de distanciation sociale liées à la pandémie, la question de la tolérance au bruit et du vivre-ensemble représente un défi particulièrement important. Une partie de la population a en effet développé un besoin de calme, alors qu’une autre partie a un besoin fort de se retrouver et de se distraire. Chacun a des droits et des obligations et la Municipalité insiste pour privilégier le dialogue.





MESURES PRISES – La Municipalité estime qu’un travail sur le vivre-ensemble est ainsi nécessaire et différentes actions sont déjà en cours :
– le projet Prév’rive de prévention par les pairs, sur différentes thématiques concernant les jeunes, mais aussi le bruit et le déchets sauvages. Cette action est coordonnée avec la Ville de la Tour-de-Peilz, elle se déroule de juin à août les jeudi, vendredi et samedi ;
– l’entretien intensifié pendant l’été de l’espace public par le Service des travaux publics, de l’entretien et des espaces verts ;
– l’opération « silence» mise en place pendant la période estivale par l’Association Sécurité Riviera.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *