Tennis à la Veyre, Vevey doit prendre la balle au bond pour éviter un revers

Les clubs de tennis de Nestlé et de Vevey veulent s’unir et réaliser une extension du centre existant de tennis avec huit courts, nous apprenait 24 Heures dans son édition du 20 août. Les raisons de ce mariage trouvent leur origine dans la volonté de Nestlé de « réaliser » son terrain situé en plein centre de La Tour-de-Peilz. Ces terrains appartiennent à la ville de Vevey, qui doit aussi les « valoriser ». Le président du groupe Vevey Libre Jérôme Christen a donc demandé dans une interpellation comment la Municipalité entendait les mettre en valeur.

La commune de Vevey est concernée dès lors qu’elle est propriétaire de d’environ 44’000 m2 de terrain qui constituent ce qu’on peut considérer comme d’importants « bijoux de famille ».

Or selon 24 Heures, la Municipalité  de Vevey s’est déjà dite ouverte au projet et une demande d’implantation a été déposée à la commune de Saint-Légier « afin de s’assurer de sa faisabilité ».

Depuis plusieurs années déjà, le site est considéré comme un pôle stratégique par le canton et la commune de Saint-Légier a fixé des conditions d’affectation et de construction très « pointues » souhaitant que le projet fasse preuve « d’exemplarité. »

L’intérêt suscité par ces terrains et d’importance qui leur est accordée démontre bien leur valeur, compte tenu de la raréfaction des terrains libres dans notre région, de la pression démographique, de la situation géographique de ce site près d’un nœud autoroutier et de quartiers résidentiels, avec des transports publics à proximité. Et le temps qui passe ne peut que renforcer cette valeur.

La commune de Vevey a déjà fait des efforts considérables pour la région en mettant à disposition juste au-dessus plus de 23’000 m2 des terrains de valeur pour les tennis actuels, une installation d’intérêt public qui profite à l’ensemble des joueurs de la région, sans compter les parcelles voisines que Vevey a vendues à prix modéré à des entreprises de la région dans le cadre du développement d’une zone industrielle qui profite à la région et à la commune de Saint-Légier en particulier. Nous devrons à terme aussi, à l’instar de Nestlé, « valoriser » nos terrains.

Dans ce contexte, je pose la question suivante :

Quelles sont les intentions de la Municipalité pour leur mise en valeur?

Pour Vevey Libre, Jérôme Christen, le 29 août 2014

Photo: 24 Heures/Chantal Dervey.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *