28 novembre 2020

Les trafiquants de drogue se sont appropriés la gare de Vevey, les bornes sont dépassées!

Les usagers/ères de la gare de Vevey ont en marre du harcèlement des trafiquants de drogue. Le conseiller communal Vevey Libre Nicolas Bonjour  a traduit cette agacement par une interpellation intitulée “Vevey plaque tournante de la drogue” développée il y a dix jours et transmise à la Municipalité qui a un mois pour y répondre.

Nicolas Bonjour, par ailleurs président de de Vevey Libre, n’hésite pas à parler de lieux «gangrenés par ce fléau» où «ces trafiquants n’hésitent pas à interpeller toute personne (enfants, jeunes, moins jeunes) qui aurait encore le courage de s’aventurer dans ces rues», rapporte 24 Heures dans son édition du 15 septembre. Et d’ajouter: «Ce phénomène n’est pas nouveau, mais il a pris depuis quelques mois des proportions insupportables.»

Au nom de son groupe, il demande à la Municipalité un point de situation et des pistes pour «contenir et marginaliser» ce trafic, tout en évitant de «simplement reporter le problème ailleurs».

Voici son texte original et intégral:

Depuis la fin de la Fête des Vignerons et le départ des flots de touristes en Ville ce sont les trafiquants de drogue qui arpentent à nouveau nos rues en toute impunité, Toute la zone de la Gare ainsi que la Rue de Communaux, le Chemin de l’Espérance, le Parterre de St-Martin, La Rue des Bosquets et le Passage Saint-Antoine sont gangrénés par ce fléau.

Ces trafiquants n’hésitent pas à interpeller toute personne (enfants, jeunes, moins jeunes) qui aurant encore le courage de s’aventurer dans ces rues, avec pour objectif de leur proposer tous types de stupéfiants

Ce phémomène n’est pas nouveau, mais il a pris depuis quelques mois des proportions insupportables dès lors que les passants (habitants de la ville, pendulaires, touristes et hôtes de pasage) sont désormais constamment harcelés. Vevey, ville d’Images, mais quelle image lorsque le premier contact avec la ville que l’on vous propose en sortant de la gare est d’acquérir de la drogue ?

Nous questions à la Municipalité sont les suivantes :

  • Est-ce que la Municipalité est consciente de cette problématique ? Que va-t-elle mettre en œuvre rapidement pour contenir et marginaliser le trafic de drogue dans nos rues et ainsi assurer la sécurité de tous ?
  • Pourquoi Vevey est-elle devenue une plaque tournante de la drogue dans le canton ? D’où viennent ces trafiquants ? S’agit-il d’un transfert d’une autre ville qui s’expliquerait par une action de répression moins forte, voire laxiste à Vevey ?
  • Quelles mesures la Municipalité de Vevey et ASR comptent-ils prendre pour résoudre ce problème rapidement ?
  • Conscient de la problématique sociale et des conditions précaires des trafiquants, qu’est-ce que la commune peut s’engager à faire pour, ne pas simplement reporter le problème ailleurs ?

5 réflexions sur « Les trafiquants de drogue se sont appropriés la gare de Vevey, les bornes sont dépassées! »

  1. TRAFFIC
    Je suis désolé mais c’est pas nouveau que Vevey est une plaque tournante. Cela a toujours été depuis plus de 30ans qu’a Vevey on trouve de tout. Pour ces dealers de Coke c est vraiment plus une vie que de rentrer du travail en train et a peine on pose le pied sur le quai 1-2-3-4 on se fait agrésser par les dealers black en sortant de la gare même chose en allant a la Copp Pronto ou au Vème la même chose . Même mon fils en revenant du travail depuis derrière la Migros des Deux-Gares il a 16ans et se fait interpeller par ces dealers de mort et il a même vu un gars sniffer en pleine journée et devant tout le monde sans que personne ne dise rien. Ces dealers viennent de Lausanne ou de Montreux ou Bex. Pour la cocaine c’est depuis plus de 10ans qu’il y en a dans les rues et de l’herbe dans presque chaque bâtiment ça deal et personne fait rien non plus mais il y a de l’héroine aussi et pleins d’autres drogues ici à Vevey. Moi, j ‘habite un immeuble non loin de la gare et on voit tout. Par exemple.. Un dealer-père au foyer deal tous les jours en présence de ses enfants mineurs, ça fume l’herbe au balcon et la fumée rentre chez nous…au moment ou mes enfants vont se coucher vers 22h00 et donc 15 à 30 minutes a aérer les chambres parce que ça pue ( entre 18h00 et 1h00 du matin) on la sent cette fumée qui est beaucoup plus forte et dense que celle de la cigarette mais selon la police qui a dit a ce voisin… fumé vous pouvez mais à l’intérieur de votre appartement et que la fumée passive d’herbe ne DÉRANGE PAS LES VOISINS!. Je parle pas de la CBD! Mais les vente et les clients qui se croisent et que l’on croise dans les escaliers ça continue toujours encore et encore sans que ce dealer père au foyer ne se fasse pas inquiéter et aussi de recevoir l’aide sociale chaque mois.
    Donc alors c’est tellement facile de vendre de l’herbe illégale chez soit sans avoir de problèmes et en plus avec des enfants mineurs en bas âges!!?? Et la protection SPJ que dira-t-elle?

  2. Je suis cliente chez Migros 2 gares et depuis qu’ils ont ouvert cet migros je fait mes cours car ce tout proche de ma maison. Un jour après avoir fait mes courses avec mon caddie j’étais harcelé quand j’allais sortir du magasin, 4 hommes de couleur on entrée du côté du bancomat de la poste et m’ont presque poussé car ils était les uns a côté des autres. En plus ils n’avait même pas de masque et sont toutes les jours assises dehors et des fois ils sont même en train de charger leur natel sur la prise de l’entrée je ne trouve pas normal et je me sens de plus en plus en insécurité car ils sont lá toutes les jours même dans le tunnel que va a la gare et dans les quais. Je doit prendre le train pour aller a Lausanne ou même Montreux et très souvent ses gens se approchent de nous et la réponse donné par la commune de Vevey c’est de baisser mes yeux et continuer mon chemin le problème ce que certains messieurs essaye même de nous toucher. Alors quoi faire dans ce cas? On peut pas se défendre? Il faut se laisser faire violer ou voler s’ils ont envir? Ou pire on peut terminer sur les roues du train si ils ont envie de nous pousser comme ils ont fait il a pas si long temps avec un homme ils n’ont même pas mis sur le jornal mais on a vu plein d’ambulances même des hélicoptères.

  3. C’est devenu n’importe quoi la gare de Vevey et les alentours. Des geteurs de partout, des petits sachets entrouverts dans les tunnels de la gare (j’imagine qu’il y avait de la drogue), les dealers qui planquent leurs saloperies sur le quai 1, maintenant ils envahissent la rue des moulins/l’espace devant la migros. On les voit aussi monter dans les RE pour redescendre aussitôt. Que fait vevey, la municipalités, la police? Cela fait 8ans que j’ai emménagé ici, mais je me pose sérieusement des questions. Déjà qu’au niveau éducation c’est flippant, alors si la sécurité n’est plus là, à quoi bon résider à vevey ? J’ai la chance de gagner un bon salaire, mais je n’ai pas emménagé à Vevey pour me sentir moins en sécurité qu’à Paris.

  4. Une aberration que de laisser faire ce trafic à la vue de tout le monde. Honte à ces politicars veveysans plus enclins à faire contrôler les disques de parcage que de penser au bien-être de sa population. Franchement je suis Suisse mais la honte m’envahit.

  5. Dépenser les deniers publics pour peindre Charlot sur la tour de gilamont OK Mais au moins en le montrant en train de sniffer une ligne… Comme ca les touristes qui arrivent dans cette superbe ville seront tout de suite mis au parfum et ne seront pas étonné de voir ce trafic international se passer sous leurs yeux ébahis lors de leur passage à la poste pour envoyer leur belle carte postale de Vevey avec nestlé et le drapeau Suisse en arrière plan à leur famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *