Pour le municipal Michel Agnant, l’AVIVO défend le contrat social aux fins de promouvoir une société plus juste et plus solidaire

83399647_620589298743901_4045043557067653120_n - copieL’AVIVO Vevey, Association de défense et de détente des retraités, organisait dimanche 26 janvier 2020 son traditionnel repas de début d’année sous la présidence de Pierre Butty. Un moment toujours très attendu pour ses membres, impatients de se retrouver pour un moment de convivialité toujours très apprécié. L’occasion pour le vice-président de la Municipalité, Michel Agnant, de rappeler l’importance du travail de l’AVIVO pour la défense du contrat social et de remercier toutes celles et ceux qui y oeuvrent bénévolement. La municipalité était également représentée par le Municipal Jérôme Christen.
Voici le message intégral prononcé par Michel Agnant.

D’abord, un chaleureux merci pour et de votre présence à ce rendez-vous annuel !

Chaque année en effet par l’action des membres du comité de votre association, il nous est donné la possibilité de vous rencontrer pour vivre ensemble un moment de convivialité et de partage non seulement entre les affiliés de l’association, mais aussi entre les générations.

Cela est des plus réjouissants et féconds, car par ce biais l’on apprend et l’on contribue à s’enrichir mutuellement. D’un côté, les anciens, en racontant aux plus jeunes la vraie histoire, celle de leur propre vie et non celle narrée dans les manuels scolaires ou autres, ce qui a pour vertu d’entretenir la mémoire et empêcher ainsi une dégénérescence neuronale trop rapide des détenteurs de ce savoir inestimable. D’un autre côté, les plus jeunes, avec ce savoir reçu, sont outillés pour affronter les défis à venir en ayant devant eux des exemples vivants, ceux qui ont tracé et balisé la voie.

Les défis actuels ou à venir ne sont ni ne seront les mêmes que vous, chers aînés, aviez connus, ce qui est sûr, c’est, comme nous l’enseigne si bien Héraclite, que tout passe et rien ne demeure, et, comparant les choses au courant d’un fleuve, il ajoute que tu ne saurais entrer deux fois dans le même fleuve.

Quoi qu’il en soit, la force émulative de votre vécu, de vos actions et réalisations constitue un trésor d’exemplarité et d’espoir pour les plus jeunes générations.mur

En parlant de défis, il y a de cela un peu plus d’une septantaine d’années, soit au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, précisément en 1949, qu’une jeune association a vu le jour avec pour mission principale la défense des vieillards, des invalides, des veuves et des orphelins.

Les membres fondateurs avaient vu la nécessité de mettre à jour le contrat social. C’est toujours dans cette même dynamique que votre association, tout en restant fidèle à sa mission première, a mené et mène bon nombre de combats, non seulement afin de garantir de meilleures conditions de vie par le biais des assurances sociales, l’AVS/AI notamment, mais aussi aux fins de promouvoir une société plus juste et plus solidaire.

Et ce combat-là comme horizon, Mesdames et Messieurs, est plus que nécessaire aujourd’hui, car, – vous avez sans doute fait le constat que depuis la chute du Mur de Berlin en 1989 – et comme le disent aussi les instances de votre association, les importantes avancées sociales arrachées de haute lutte au siècle dernier sont attaquées de toutes parts. Les inégalités se creusent. Selon OXFAM, en 2020 : « 2’153 personnes possèdent plus de richesses que 60 % de la population mondiale. » Là, c’est le principe même du contrat social qui est menacé. Et pour parler comme Rousseau, on peut dire que la dissolution du contrat social, c’est le retour à l’état de nature, primitif, présocial, « tyrannique et vain ». Une société qui rompt son contrat social ne serait plus une société…

Mesdames, Messieurs, passons du général au particulier !

Vous le savez certainement, l’AVIVO a connu tout au long de son existence bon nombre d’évolutions, ne serait-ce que qu’au niveau des adhésions : de 180 membres à la création en 1949, elle compte aujourd’hui plus de 10’000. Et collant à l’air du temps, pour devenir, dès fin 1980, l’association de défense et de détente de tous les retraités et futurs retraités.

L’AVIVO a, Mesdames, Messieurs, métaphoriquement parlant, apporté sa pierre à l’édifice, la société. Société dont nous sommes, pour les uns, héritiers, pour les autres, héritiers et gestionnaires, à la fois.

Aussi s’agit-il pour nous, héritier et/ou gestionnaire, chacun à son niveau, de tout faire pour mériter votre confiance en sauvegardant, préservant, consolidant ledit héritage afin de pouvoir le transmettre à notre tour aux générations futures ; et ce, dans de bonnes conditions.

Cher membre de l’AVIVO,

Quel.le que fût, respectivement quel.le que soit votre statut, votre âge, votre activité ancienne ou présente, permettez que je vous interpelle cejourd’hui. En effet, justement dans le cadre de cette mission de gestion, la DASLIG a affilié la Ville de Vevey dans le Réseau francophone des Villes Amies des Aînés. Une démarche de l’OMS et la déclinaison francophone entend surtout encourager un mode de travail transversal, la citoyenneté des âgés ainsi que la lutte contre l’âgisme.

Et plus concrètement, notre action locale vise, elle, à améliorer le quotidien des aînés dans leur cité en rendant celle-ci plus accessible pour eux tant au niveau du mouvement, de la formation et de l’information, de la santé, de l’habitat que du divertissement.

Mesdames, Messieurs,

Notre chargée de projet travaille maintenant sur le diagnostic du territoire. Si vous avez des suggestions des impulsions pour améliorer l’existant dans notre, que dis-je, dans votre ville, alors n’hésitez pas à prendre contact avec le service pour un échange ou un entretien. Et surtout, il faut garder à l’esprit que c’est vous le mandant, lesdites Autorités ne sont que vos représentants, vos mandataires.

Avant de conclure, je voudrais en particulier remercier vivement tous les bénévoles, les membres du comité de l’AVIVO pour cette belle rencontre en l’honneur de tous les membres et sympathisants de l’association.

Et à vous toutes et tous, comme nous sommes encore en janvier, je souhaite une heureuse et sereine année 2020 !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *