La crise du logement selon Laurent Ballif

Une quinzaine d’appartements vont être supprimés dans un bâtiment qui appartient à la ville de Vevey pour y mettre des locaux administratifs”, nous apprend la Liberté du 23 février. Vevey Libre est peut-être un parti de droite qui a l’incohérence des soutenir des projets sociaux et culturels, mais alors que dire d’une municipalité à majorité socialiste qui supprime des logements dans des locaux dont elle a la maîtrise et cela, en pleine crise du logement… Selon le syndic Laurent Ballif, “c’est la presse qui insiste beaucoup sur la crise du logement”. Ben voyons, un taux de vacances ridiculement bas, des appartements loués à 250 francs le mettre carré par an, mais “tout va très bien, madame la marquise…”

Une réflexion sur « La crise du logement selon Laurent Ballif »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *