Séance du Conseil communal du 20 mai 2010

La séance est à nouveau brève. Le Conseil ne prend finalement qu’une décision, à l’unanimité : accepter le rapport de gestion et les comptes de l’Organisation régionale de protection civile Riviera (coût de fonctionnement pour la Ville de Vevey  en 2009 CHF 298’591 sur un total de CHF 1’399’000, donc 21,3% ou CHF 19.50/habitant contre CHF 38.50 il y a 15 ans = la moitié). Ce n’est pas ici que Vevey Libre va débattre d’un thème confédéral. Sa vocation restera toujours Vevey.

Il est prévu de voter le renvoi à la Municipalité du postulat « Clément » (voir www.plr-vevey.ch), très contesté par beaucoup de conseillers. Nous savons tous que les débats vont  être « chauds ». Mais voilà qu’on nous demande de voter une modification à l’ordre du jour : « annulation du point 20 », justement celui du vote de ce renvoi, son auteur n’étant pas présent. Le Conseil communal ne s’oppose pas à cette demande de renvoi, y compris Vevey Libre. C’est l’usage. Ou peut-être l’espoir de voir la majorité du Conseil changer d’avis d’ici un mois ?

Il y a ensuite des dépôts d’interpellations, notamment de la part de Vevey Libre qui portent :
–  l’une sur la menace d’abolition d’un concert organisé par A.T.A.C. responsable de la gestion du Rocking Chair
( www.rocking-chair.ch ) , concert intitulé « NOX ORAE » et qui devait être organisé le 18 août 2010, interpellation intitulée « Le Rivage pour le foot, mais pas pour la musique ».
Motifs invoqués par la Municipalité : nuisances pour le voisinage et risque financier important.
(voir texte de l’interpellation sur www.veveylibre.ch /les initiatives politiques/Rivage pour le foot…)
La Municipalité répond à cette interpellation, qu’elle détenait depuis quinze jours et qui lui permettait de préparer sa réponse, en confirmant que ce concert allait avoir lieu et qu’elle allait assumer le risque financier par une garantie de risque de découvert. Bien qu’il allait être déplacé au Jardin Roussy près des quais de la Tour de Peilz !?!
Surpris de voir notre Municipalité « dégager » les nuisances « intolérables » sur les communes voisines, Vevey Libre, la mort dans l’âme, finit par se déclarer satisfait, d’autant qu’il n’y avait pas d’annulation pur et simple et qu’elle assurait son financement.
Merci à notre gouvernement pour sa clairvoyance et sa magnanimité.
– L’autre, plus importante, intitulée « + la salle INOX pour véritablement assister l’économie veveysanne et nos associations » dans laquelle Vevey Libre invite la Municipalité à préparer un préavis de demande de crédit d’étude pour évaluer les besoins d’une 2e grande salle, de nouvelles salles de réunion plus petites pour les associations qui en ont cruellement besoin et un bar/restaurant/terrasse au bord de la Veveyse, le tout avec un plan financier complet. Tout en assumant la sauvegarde d’un monument historique, classé en catégorie 3, dernier vestige des anciens Ateliers de Constructions Mécaniques de Vevey (voir www.hls-dhs-dss.ch/ACMV)
La Municipalité a jusqu’au 17 juin 2010, prochaine séance du Conseil communal, pour répondre.
(voir texte de l’interpellation sur www.veveylibre.ch/les initiatives politiques/Salle Inox).
Pierre-Yves  Maillard, Conseiller d’Etat, invité par notre Président du Conseil communal, résume brillamment les enjeux du futur Hôpital de Rennaz. Grand moment de la soirée (voir www.hopital-riviera.ch/nouvel hôpital) en compagnie d’un bon orateur saisissant, factuel et convaincant.
Aucun investissement n’ayant été voté ce soir, on en reste à ce jour avec un montant global de CHF 12’334’800 de crédits votés depuis le début de 2010.
Prochaine séance du Conseil communal : jeudi 17 juin 2010 à 19.30 h. qui sera très chargée (adoption du rapport de gestion 2009, adoption des comptes 2009 et quatre préavis d’investissement à voter, pour un total de CHF 6’933’500 (salle de gym Subriez, stade Copet 1, centre horticole Major Davel, entretien courant patrimoine communal). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *