Séance du Conseil communal du 8 octobre 2009

Vevey Libre était présent avec 11 membres (deux excusés).
Cinq décisions ont été prises ce soir-là, dont deux qui méritent d’être soulevées (pour un compte rendu complet, aller sur www.vevey.ch /vie locale/évènements/PAS DE NOUVEAUX PANNEAUX ET UN TAUX D’IMPÔT STABLE). Nous évoquerons aussi une intervention plutôt marquée qui a eu lieu sous « Communications ».
1° : Acquisition de deux nouveaux écrans LED pour les entrées Nord-Ouest et Nord-Est de la Ville de Vevey (29/2009).
Vevey Libre était partagé. Un clan autour de notre ami Michel Berney qui s’enthousiasmait autour d’un projet qui était tout à fait dans la lignée de l’idée de la « Ville d’image » qu’il sait si bien défendre, et cela à juste titre, et l’autre clan qui était perplexe à l’idée de voir surgir subitement une demande de crédit d’un quart de millions de francs, donnant l’impression que nos édiles pensent que de toute façon « on a assez de ronds », même pour un tel projet finalement quelque peu futile et certainement pas de 1ère priorité.
Le résultat du vote final au Conseil était le même que notre 2e clan, bien que par un résultat très serré (34 NON, 31 OUI).  A trois voix d’écart, le préavis a été refusé. Quelques membres Vevey Libre auront suffit pour que le projet passe à la casse, selon les vœux de la droite, largement réfractaire à ce projet. Qu’elle s’en souvienne.
Et nous savons, par indiscrétion, que notre Municipal Vevey Libre, Jérôme Christen, n’a pas fait une jaunisse à la suite de ce résultat. Bien au contraire.
2° Arrêté communal d’imposition pour l’année 2010 (31/2009).
Nous nous attendions tous à un débat traditionnel marqué par les positions archi-connues et ressassées depuis des années, à chaque fois que l’on lance ce débat, entre une gauche qui veut prendre aux riches et les riches qui veulent moins d’Etat.
Vevey Libre s’était, cette fois-ci à nouveau, longuement investi dans ce dossier, avant de se forger son opinion (voir la der’, dossier finances communales du 11.10.2009 sur notre site www.veveylibre.ch).
Vevey Libre a voté le préavis, proposant le maintien du taux communal à 77 points.
La nouveauté cette fois-ci, qui marque le lancement de la campagne électorale de 2011, c’est de voir une partie de la droite se lancer dans un référendum populaire, suite à l’adoption du préavis municipal par le Conseil communal à une majorité claire.  
A supposer qu’il aboutisse, ce sera bon pour Vevey Libre : nous aurons alors à nouveau une bonne occasion pour aller à la rencontre de la population sur nos stands du samedi matin sous la Grenette pour expliquer nos idées concernant les finances communales et nous opposer à des projets de réduction d’impôt futiles, à caractère essentiellement populiste.
3°Communications « Mun’s en bref ».
A deux reprises, la Municipalité est intervenue avec force, très récemment, dans le débat cantonal au sujet de l’initiative d’Artagnan (Police unifiée), dont on connait le résultat et des affiches UDC concernant le vote populaire au niveau fédéral au sujet des minarets.
Notre UDC veveysanne, particulièrement touchée par ces deux interventions municipales, s’est fortement insurgée contre cette manière de procéder (financement de la campagne contre « d’Artagnan » par un apport de CHF 10’000.— à charge du contribuable et interdiction de l’affiche romande de l’UDC contre les minarets sur sol veveysan) et a crié à l’injustice.
Il n’y a pas eu de vote à ce point à l’ordre du jour, puisque les deux sujets sont de compétence municipale.
Signalons que Vevey Libre ne s’est pas particulièrement senti concerné par cette manifestation de colère, déclenchée par une UDC qui ne cesse de chercher ses marques dans Vevey. Vevey Libre ne se sent pas vraiment une vocation d’aller à leur aide. Ses membres sont assez grands pour se débrouiller sans nous, lorsqu’ils cherchent désespérément à se donner une image veveysanne clair.   

F6

Une réflexion sur « Séance du Conseil communal du 8 octobre 2009 »

  1. Vevey-Libre n’a pas mis en place ce site pour faire de la pub aux autres partis, et c’est bien normal.

    Il vaut pourtant la peine de signaler que les deux nouveaux écrans n’ont pas été refusés seulement parce que Vevey-libre s’est divisé, mais aussi parce que le groupe Alternatives a voté contre en bloc (1 abstention) et qu’il y a eu des doutes parmi Les Verts et même parmi les socialistes. Ce qui, a contrario, révèle un certain soutien à droite.

    Ce vote n’est donc pas un bon exemple du rôle de «faiseur de roi» de Vevey-libre, qu’il joue plus effectivement dans d’autres sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *