Surprise, Vevey Libre veut enterrer le projet de parking de la Place du Marché

24H du mercredi 7 janvier 2009

Christophe Boillat

Le parti du municipal Jérôme Christen estime que le projet est mal ficelé et qu’il ne répond pas aux attentes des citoyens veveysans. Les autres partis souhaitent que le débat ait lieu comme prévu.

Le 22 janvier, les conseillers communaux sont appelés à voter sur le projet de parking sous la place du Marché: 280 places enterrées, pour 16 millions de francs, plus 60 en surface (donc suppression d’une centaine de places par rapport à la situation actuelle), et crédit pour la réalisation d’un concours pour l’aménagement de surface. Après dix ans d’études et 900 000 francs déjà engagés.

Surprise hier: Vevey Libre et son fondateur, le municipal Jérôme Christen, demandent que le projet soit retiré. Et que de nouvelles propositions soient avancées afin de parvenir à un consensus. Or tous les autres partis veulent débattre. Ils qualifient la position «d’opportuniste », de «déni de démocratie» ou encore de «stratégie malvenue ». Tour d’horizon des factions veveysannes.

PS (30 sièges) Si des voix discordantes se sont fait entendre, «une majorité de membres suivra les desiderata des 4/5es de la Municipalité, soit la construction d’un parking souterrain», déclare Alexandra Melchior.

PRD (14) «Notre position est claire depuis longtemps, rappelle Patrick Kohli: 400 places ou rien. Enterrées si possible. Au pire, nous prônerons le statu quo. Mais le PRD n’acceptera pas de réduction de places.»

VEVEY LIBRE (13) En l’état, ce dossier ne répond pas aux aspirations des citoyens, selon ses responsables. Pas de parking souterrain et pas de réduction drastique de places sans mesures dites «compensatoires». A savoir, dans un premier temps, la construction d’un parking derrière la gare.

PARTI LIBÉRAL (12) «16 millions de francs et 100 places en moins, c’est n’importe quoi, lance Pierre Clément. Si on consacre un investissement aussi lourd, alors voyons plus grand et construisons plus de cases pour les Veveysans. Ou alors, le statu quo pour 0 franc.»

ALTERNATIVES (8) «Ne commettons rien d’irréparable en réalisant un parking souterrain, prône Alain Gonthier. Acceptons déjà la suppression de 100 pla¬ces, puis planchons sur une amélioration à long terme du centreville, moins chargé en voitures et mieux desservi en transports pu¬blics.

PDC (8) Vladimir D’Angelo et consorts sont «pour un rejet du projet en bloc. Y compris pour le concours d’aménagement de la place. Le travail de la Municipalité a été mal fait. Pour l’heure, contentons-nous du statu quo.»

UDC (8) «Surtout pas de parking souterrain et pas de forte réduction de places, résume Fabienne Despot. Attention à l’aménagement de la place qui doit être plus conviviale. Si c’est pour répéter le fiasco de celle de la Riponne, à Lausanne, autant ne rien faire.»

VERTS (7) «Surtout pas de parking souterrain, plutôt une réduction de places de parc. En les déplaçant ailleurs, pourquoi pas derrière la gare. A terme, nous militons pour que le centre soit transformé en zone piétonne », synthétise Roland Rapin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *