Des principes vite oubliés

Il y a un an, la conseillère communale Danièle Kaeser était opposée à l’idée et la Municipalité informe son organe délibérant des principaux points à l’ordre du jour de la Conférence des syndics: “cette énumération n’apporte strictement rien et que cela relève de la gestion de l’Exécutif. Elle serait d’avis que l’on arrête cet exercice”. Le 2 octobre dernier: changement de ton: elle questionne le syndic sur l’avenir du projet d’hôpital à Rennaz grâce aux informations qu’elle a obtenu dans le cadre de ce point d’information. Comme quoi on peut finir par s’intéresser à la politique régionale malgré des gros efforts pour l’ignorer. Et lorsqu’elle a une cause à défendre qui lui tient à coeur, Mme Kaeser oublie vite ses grands principes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *