Qui veut du réfugié Pierre Chiffelle?

Décidément, il est dur d’être et d’avoir été. Après avoir triomphé en étant élu au Conseil communal, puis à la Municipalité de Vevey, au Grand Conseil, au Conseil national puis au Conseil d’Etat vaudois, le socialiste Pierre Chiffelle est devenu un pestiféré. Son opposition persistante contre la réfection du Château de l’Aile au mépris de la décision d’une majorité claire de la population veveysanne n’est probablement pas étrangère à cette disgrâce.  Après avoir été écarté du Conseil d’établissement des écoles veveysannes, il subit une nouvelle déconvenue. Fâché avec le PS Veveysan, vexé qu’un autre socialiste que lui soit parvenu à décrocher la syndicature, après avoir dû quitter le parti socialiste veveysan, Pierre Chiffelle a vu sa demande d’admission au PS de La Tour-de-Peilz sèchement repoussée. Il peut toujours aller à Montreux: la place de Jean-Claude Doriot est encore toute chaude. Et de chaude à sulfureuse, il n’y a qu’un pas qui ne devrait pas le retenir.

3 réflexions sur « Qui veut du réfugié Pierre Chiffelle? »

  1. Il pourrait rejoindre Vevey (et/ou Riviera) libre, non!. Entre quasi UDC- franchement PAI, vieux libéraux, dissidents radicaux, non-affiliés-libres, ancien VL démissionnaire récupéré pour faire le nombre, trublion, etc.
    ça ferait un nouvel (et excellent) électron libre. non!

  2. J’adore ce commentaire de jayjay (attention respectons les minuscules… ça doit être congénital !). Mais… C’est tout ?…
    Ah! non !c’est un peu court jeune homme !
    On pouvait dire … odieux ! bien des choses en somme.
    En variant le ton, par exemple, tenez :
    Agressif : “Moi monsieur, si j’avais de l’audace,il faudrait sur-le-champ que je l’avocasse !
    Amical : Mais il doit aimer le bouillon
    pour être ainsi à toujours têter le guillon !
    Curieux : “A quoi sert cette pratique du barreau ?
    De tremplin, Monsieur, ou d’escalier pour l’échafaud ?
    Gracieux : “Aime-t-il à ce point les ai(g)les
    pour préférer l’enfer au ciel ?
    Pratique : “Faut-il le considérer comme un requérant ou le classer dans les NEM définitivement ?

    Voilà ce qu’à peu près, monsieur, vous auriez pu dire si vous aviez un peu de lettres et d’esprit, vous avez si peu que le micro trou noir du LEP apparaîtra comme une cathédrale et des lettres vous n’en avez que les trois qui forment le mot : sot !

  3. VL donne toujours et encore dans les bonnes leçons de tout bois et c’est lassant ! Mais qui du baudet ou de l’oie blanche voudrait les prendre d’ailleurs ? Comme jayjay, mais pour d’autres raisons, j’imaginais bien PC au fond, à droite, près du radiateur…suivez mon regard !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *