“Vous êtes à gauche ou à droite”

“Vous êtes à gauche ou à droite”, nous demande-t-on souvent. “Nous sommes pour Vevey” répond-on en général. “Nous sommes pour que chacun puisse y trouver sa place et qu’il y fasse bon vivre. Mais nous avons une ligne, nous avons un programme politique qui est accessible sur internet.”

Les autres partis voudraient “que nous choisissions notre camp” entre la gauche et la droite. Ils attendront encore longtemps comme Michael Rohrer, nouveau municipal socialiste à Gland qui disait récemment à 24 heures à propos du GdG (Gens de Gland): “On ne connait pas à la ligne du GdG, (équivalent de Vevey Libre à Gland), qui pourtant souvent fait pencher la décision du Conseil communal entre la gauche et la droite. Mon voeu est de voir l’influence du GdG diminuer au profit des partis institutionnels. ”

A gauche comme à droite, on a de la peine avec les centristes ou avec les “libres”. Ce serait tellement plus simple de les caser à gauche ou à droite, comme ça, on saurait ce qu’il vont voter. Il ne serait ainsi pas nécessaire de se triturer les méninges avec des arguments pour les convaincre…

Etre dans un parti comme Vevey Libre ou le GdG, c’est une grosse responsabilité, vous devez pensez par vous-même. Personne ne va vous imposer une doctrine, aucun état major national ne va vous dire que “selon nos préceptes, il faut voter oui ou non”. Cela signifie une très grande responsabilité d’autant que nous sommes souvent amenés à faire pencher à balance d’un coté ou de l’autre.

Vevey Libre ne conteste pas l’existence des partis. Il sont des points de repères pour les citoyens. Ils devraient en plus être des laboratoires d’idées de telle ou telle tendance. Mais le plus souvent, ils sont des chambres d’enregistrement de décisions fondées sur des axiomes issus de la doctrine. Nous sommes un laboratoire de réflexion du centre, auquel chacun peu librement participer.

A ce titre deux formations sont dans le canton de Vaud très proches de notre fonctionnement avec une plus grande liberté que dans les partis traditionnels: le PDC, les Verts Libéraux et les Verts. C’est pour cette raison que nous nous entendons bien avec eux, quelles que soient nos divergences.

Jérôme Christen, conseiller communal, député

On ne met pas les élus Vevey Libre dans une case comme on parque une voiture sur la place du Marché

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *