Non, à priori, à des augmentations d’impôt en 2014

Jérôme Christen dépose un postulat à la dernière séance du Conseil communal, intitulée :
Comment sortir la commune Vevey de l’impasse financière dans laquelle elle se trouve?
Vevey-Libre estime qu’il n’y a qu’une seule solution. Conjuguer de manière équivalente économies budgétaires et recettes par le taux d’imposition. Si droite et gauche campent sur leurs positions, les uns refusant toute pression fiscale supplémentaire, les autres s’opposant à des propositions d’économies, nous sommes condamnés à endetter la ville et/ou à renoncer à des investissements essentiels.

Pour éviter cet échec, Vevey Libre propose: 1. de discuter simultanément du budget et du taux d’imposition. 2. d’organiser une concertation entre partis afin de trouver un consensus. La Municipalité ayant souhaité un délai assez large, Vevey Libre a accepté que la démarche soit envisagée pour le budget 2015 plutôt que 2014. La proposition a été acceptée par 39 voix contre 27. Elle a été soutenu par une large partie de la gauche et par le PDC dont le soutien a été déterminant. Merci.

Voici l’intervention de Jérôme Christen au nom du groupe Vevey Libre:

Comment allons nous sortir de l’impasse financière dans laquelle nous sommes si la droite exclut toute hausse du taux d’imposition et qu’il se trouve une majorité de circonstance emmenée par la gauche pour ne pas faire d’efforts pour diminuer nos dépenses?

C’est la raison pour laquelle nous avons déposé ce postulat visant à débattre simultanément du taux d’imposition et du budget et à organiser une table ronde pour trouver un accord avant les débats sur le niveau des coupes et de l’augmentation du taux d’imposition.

Il n’a jamais été question pour moi, d’adopter le modèle fribourgeois qui prévoit qu’en l’absence de comptes équilibrés, l’augmentation du taux d’imposition est automatique. Le Grand Conseil fribourgeois est, vous le savez, à majorité de droite, la situation est donc fort différente. Que diriez-vous à gauche, si vous étiez minoritaire et que nous vous proposerions de voter d’abord le taux d’imposition et en cas d’un refus, il y aurait une coupe automatique dans le budget? Vous ne seriez pas dupes !

Il s’agit de négocier un accord où chacun fait un effort. Personne ne doit être le dindon de la farce. Je le répète, car je vois bien que face à notre proposition chacun des camps gauche et droite se regarde en chien de faïence et se demande cqui sera le « perdant » de l’opération.

Nous estimons au centre que notre salut passera à la fois par une réduction des dépenses et par des recettes équivalentes engendrées par l’augmentation de points d’impôts.

Concrètement, voilà quelle pourrait être la teneur de l’accord:

L’an dernier, la Municipalité avait proposé cinq points d’impôts supplémentaires, soit théoriquement environ 4 millions de plus dans la caisse communale. L’objectif, sans que cela soit figé devrait être de pouvoir présenter des dépenses au budget 2014 présentant une économie de 4 millions par rapport aux dépenses du budget 2013, afin de pouvoir dégager une marge d’autofinancement à nouveau convenable. Si nous n’arrivions qu’à deux millions d’économies, nous augmenterions alors le taux de 2,5 points. C’est toujours mieux que rien, car l’an dernier, nous sommes arrivés à quasiment rien.

Sans l’effort de chacun nous ne nous en sortirons pas. Il est nécessaire de sortir de la politique partisane pour trouver un modus vivendi.

Lors de la séance de la commission, la Municipalité par le Municipal Rivier nous a fait savoir que notre proposition était intéressante, mais que les délais étaient courts et qu’elle souhaitait d’abord pouvoir aller au terme de sa démarche de budget base zéro dont elle espère pouvoir tirer des enseignements et ensuite proposer des mesures d’économies.

Comme je l’ai fait en commission, Vevey Libre est d’accord de reporter la démarche pour le budget 2015. Cela permettra également à la Municipalité de nous transmettre le résultat du sondage auprès des Veveysans qu’elle a demandé à l’institut Mis-Trend sur les prestations communales.

Il faut toutefois être conscient que cela signifie qu’en raison sur report de la proposition de Vevey Libre au travers de ce postulat, que nous ne soutiendrons à priori pas une augmentation du taux d’imposition cette année, sauf si la Municipalité est capable de nous démontrer qu’elle a trouvé des solutions pour réduire les dépenses dans le budget 2014 par rapport au budget 2013.

Au nom de VL, Jérôme Christen, le 27 mars 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *