Le nouveau Plan de Mobilité et d’Urbanisme (PMU) est là !

Déroulement des opérations : Le Conseil communal, dans sa séance du 7 mai 2009 votait quatre crédits d’études et de concours, sur un montant total de CHF 1’096’000.–. Le premier, portant sur un montant de CHF 161’500.—, le fameux PMU, a abouti et a été présenté à la Municipalité et à la Commission municipale consultative de l’aménagement du territoire (CAT) en juin 2010.
Les trois autres, portant sur un solde de crédits déjà votés par le Conseil communal de CHF 935’000.— vont en découler à travers des cahiers des charges rédigés par la Municipalité, qui agit en l’occurrence dans le domaine de ses compétences, sans devoir en référer au Conseil communal. A moins qu’elle en décide autrement.
Les auteurs, mandatés par la Municipalité, mrs partner (voir sous www.mrs.org.uk), atelier van de Wetering (voir www.wetering.ch) et Transitec (voir www.transitec.net) ont pondu avec ce PMU ce qu’ils décrivent comme un document de travail. Un « pavé » intéressant, fort bien documenté et qui comporte 88 pages.
Les recommandations de lignes directrices à observer les plus marquantes, parmi des dizaines, sont les suivantes :
– Accroissement de la mobilité douce au centre-ville,
– Augmentation du nombre de parkings de moyenne et de longue durée hors centre-ville (derrière la gare, la Veyre Park&Ride),
– Mise en place d’une navette supplémentaire VMCV à haute fréquence Veyre-Gare-Place du Marché,
– Limitation de l’emprise générale de stationnement sur le domaine public au centre-ville et surtout sur la Place du Marché où sont censés ne subsister plus qu’un nombre limité de places et surtout de courtes durées, afin de favoriser le tournus au profit des commerçants,
– Mise en place de trottoirs continus au centre-ville,
– Les mesures principales préconisées, concernant la circulation sont, à terme : a) boucler le quai Perdonnet aux voitures, b) boucler le tronçon ouest rue du Simplon et c) boucler l’avenue Gilamont au bas, ne laissant qu’une desserte pour entrer ou sortir du nouveau parking, en supprimant l’accès au rond-point de la gare (sauf VMVC) dans les deux sens.
– D’une manière générale, il nous est préconisé de permettre l’accès aux points stratégiques de la ville en partant de l’autoroute et ensuite sur quelques pénétrantes limitées dans le nombre, en recherchant une dissuasion complète du transit à travers la ville.
Vevey Libre lit ces recommandations avec satisfaction. Elles corroborent entièrement avec la vision stratégique que nous formulons maintenant depuis plus de quatre ans en la matière et qui nous semble parfaitement correspondre à l’image que nous voulons donner à notre ville. Et cela dans l’intérêt de ses habitants, de ses visiteurs, qu’ils viennent de Tokyo ou de Corseaux  et par conséquent des commerçants et des restaurateurs qui s’y sont installés (pas à Tokyo).
Ce document dit « PMU » sera semble-t-il remis aux Conseil communal lors de sa prochaine séance début septembre.
Accès au document : Pour ceux qui souhaitent en prendre connaissance maintenant, vous le trouverez ICI. Le lien vous invite à télécharger un fichier qui « pèse » 45 MO. Le poids est à la mesure de l’importance du sujet qui va largement animer la campagne électorale qui s’approche dangereusement.
A bonne entendeur, salut !
F6

5 réflexions sur « Le nouveau Plan de Mobilité et d’Urbanisme (PMU) est là ! »

  1. Pourquoi cette prise de position officielle de Vevey Libre se termine-t-elle par “A bonne entendeur, salut! F6”? Ne serait-ce pas “A bonne entendeuse”? ou “A bon entendeur”? Et pourquoi cette fin de texte qui laisse croire à un contentieux avec le lecteur?

  2. Désolé. Je pensais que “l’entendeur” était féminine. Et comme je n’ai pas trouvé “entendeuse” sur Larousse, seule source que j’utilise pour ne pas être pris à défaut, j’ai donc pris le risque de lier un adjectif féminin à un sujet d’apparence masculine, sans l’être. Mais je conçois qu’il soit imaginaqble que je me sois trompé.Si c’est le cas, c’est moi qui paye l’apéro à Vevey.
    Ceci étant je ne sais pas si “Toutatis” c’est pris la peine de télécharger le fichier. Parce que c’est cela qui nous semblait important. Alors j’espère simplement qu’il l’a fait.Et en prime, qu’il l’ait lu ! Parceque c’est surtout à cela que sert l’Infocourriel. Et la défense des intérêts de notre belle ville !
    F6 (079 541 34 79)

  3. NOTRE PUBLICATION DU « PMU » SUR NOTRE SITE ET CELUI DE LA VILLE DONNE LIEU À UN ARTICLE DANS 24H

    UNE FUITE AGACE LES ÉLUS VEVEYSANS
    COUAC Le futur plan de mobilité veveysan a été publié sur internet alors qu’il n’est pas encore avalisé. Les libéraux-radicaux évoquent une «faute grave», le syndic une «démarche maladroite».
    C’est l’histoire d’un pavé de 91 pages qui agite depuis quelques jours le microcosme politique veveysan. Le futur plan de mobilité et d’urbanisme intégré, qui définit les contours de la ville en la matière pour les vingt prochaines années, a été publié samedi dernier sur internet. D’abord sur le site du Parti Vevey Libre, ensuite sur le site officiel de la ville. Or, il s’agit pour l’heure d’un document de travail, en cours de validation.
    Furieux, les libéraux-radicaux veveysans ne mâchent pas leurs mots: «C’est une publication sauvage, une faute grave couverte par la Municipalité. Il est tout à fait choquant qu’un parti publie ce document alors qu’il n’est pas validé et que sa diffusion était destinée en priorité aux élus du Conseil communal cet automne. D’autant que ce même parti s’attribue les mérites de ce plan», fulmine Jacques Décosterd, secrétaire du PLR veveysan.
    Dans son viseur, le conseiller communal Francis Baud, pilier de Vevey Libre. C’est lui qui a publié le rapport sur la Toile. «J’ai reçu ce document et me suis dit en toute bonne foi qu’il pouvait être destiné au public. Je l’ai donc spontanément envoyé sur internet», se justifie l’élu.
    Dans la foulée, le plan de mobilité a été publié mardi sur le site de la ville de Vevey. Le syndic, Laurent Ballif, en a lui-même pris l’initiative: «J’ai assumé cette responsabilité dans la mesure où le document était devenu public. Mais, après réflexion, j’ai réalisé que la démarche était maladroite: au stade actuel, une publication n’est utile pour personne», juge le syndic, qui a retiré le dossier du site hier après-midi.
    Reste que cette escarmouche entre partis ressemble fort à une première banderille en vue des élections communales de 2011. Les hostilités sont-elles ouvertes à Vevey? «Non, se défend-on au PLR. Mais nous devions réagir, car Vevey Libre a court-circuité un processus démocratique.»
    RAPHAËL DELESSERT 24h

  4. Thèse:
    Le document mis en ligne porte clairement la mention «document de travail». Pour qui le lit attentivement, son contenu n’est visiblement pas mis au net (pagination fantaisiste, titres de partie sans le contenu correspondant…). On voit bien qu’il s’agit du document qui a été présenté à la Commission d’aménagement du territoire, avec des commentaires explicatifs des auteurs suppléant aux «trous» subsistant dans le document écrit.
    C’était donc probablement une mauvaise idée de le diffuser tel quel, non pas parce qu’il n’avait pas été approuvé POLITIQUEMENT (une étude payée par le contribuable devrait en principe être accessible, quelle que soit l’opinion qu’en a l’autorité qui l’a commandée), mais parce que «INTELLECTUELLEMENT» il n’était pas terminé.

    Antithèse
    Dans le grand vide médiatique de l’été, les partis de droite s’excitent et font grand tintamarre sur la forme (la publication avant terme est une faute grave). En fait, c’est probablement le fond du document qui les fâche, et va continuer à les fâcher.
    En effet, si on le résume à l’extrême, ce Plan de mobilité et d’urbanisme dit simplement qu’il faut adapter le trafic à la ville et non l’inverse.
    C’est ce que nous répétons depuis 1989 ! (Désolés, VL, on était là avant (;–))

    Synthèse
    Décidément, l’approche des élections de 2011 nuit gravement à la santé mentale d’une partie – restreinte – de la population

  5. By using a great an on-line provider, us create it probable that would store around for the actual the greatest terms and as well as for the particular sort kind of payday financing that matches your needs best, without being limited by geographic place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *