Démocratie à géométrie variable

Pour le PS veveysan, la démocratie est à géométrie variable. Ses élus ont refusé de donner un petit coup de pouce aux petites formations politiques par la publication d’un document présentant les candidats à l’élection à la Municipalité. Leur crainte: devoir faire la promotion “d’hurluberlus”, selon les termes utiisés par le conseiller communal Charly Teuscher. Ce  dernier voudrait-il donc s’arroger le droit de juger qui est digne d’être candidat ou pas? A gauche, on sait mieux que le peuple ce qui est bon pour lui. Et le PS est démocrate quand cela l’arrange, mais pas lorsque des “hurluberlus” risquent de venir marcher sur ses plates-bandes..

2 réflexions sur « Démocratie à géométrie variable »

  1. … surtout quand cela vient d’un hurluberlu auteur d’une tirade digne du très stalinien biologiste Lyssenko sur la capacité de la science et de la technique de résoudre tous les problèmes et de «dompter le soleil, le vent et le sol»…

    Ce qui est étonnant dans ce cas, comme dans d’autres récents, c’est le désaveu sec et sonnant des décisions majoritaires des commissions. Les partis n’y envoient que des marginaux désavoués par leur groupe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *