Conseil communal du 10 avril 2008

L’essentiel en quelques spots :

Quorum : sont présents 85 conseillers. Vevey Libre est à 12 représentants (un absent excusé).

Demande d’agrégation à la bourgeoisie de M. Joao Jorge Gonçalves de Oliveira : M. Jean-Daniel Thentorey (UDC), président rapporteur de la commission, signale que dite commission a voté à six voix pour et trois contre. Francis Baud (VL) demande alors s’il s’agit bien de votes contre ou d’abstentions. Le président rapporteur déclare qu’il ne fait pas la nuance !?!

Le Conseil communal accorde la bourgeoisie de Vevey au prénommé à 75 % des bulletins valables rentrés.

Rapport sur le site de la Veyre (terrain de football synthétique, vestiaires et places de parc) : M. Francis Baud (VL) président rapporteur lit les conclusions du rapport, demandant d’adopter les décisions proposées par la Municipalité à l’unanimité moins une abstention. Les Verts s’inquiètent de voir la circulation par voitures privées augmenter par la mise en place de ce projet, ce qui fait dire à Francis Baud que Vevey Libre est consciente de l’ambiguïté, mais préfère se déterminer. en l’occurence, pour la jeunesse, au détriment de l’écologie. Une fois n’est pas coutume.

Le Conseil coomunal accorde à une très large majorité un crédit net de CHF 3’423’000.–

Crédit d’étude “Tours de Gilamont” : Pas de grands débats. Le Conseil communal accorde à une très large majorité un crédit de CHF 950’000.–

Mât télescopique : Vevey libre n’était pas franchement enthousiaste. Mais vu l’engouement général et le montant évoqué pour remplacer ce mât sur l’Eglise de la St. Martin, elle ne s’est pas opposée.

Le Conseil communal accorde un crédit de CHF 95’000.– quasi à l’unanimité.

Nouvel éclairage de la Grenette : A nouveau pas de grands débâts, sauf les éternelles interventions autant dithyrambiques qu’inutiles, distillées par les abonnés aux discours fatiguants et nombriliques.

Le Conseil communal, quasiment à l’unanimité, accorde un crédit de CHF 170’000.–

Demandes de Crédits supplémentaires 2007 et 2008 : Vevey Libre insiste pour que le crédit supplémentaire accordé à une entreprise mandatée pour mettre en place des panneaux d’information aux entrées de la Ville et au Centre-Ville soit versé qu’après réalisation des travaux et pose des installations. Cette demande sera le seul amendement qui sera accepté par le Conseil communal.

Le Conseil communal, à nouveau quasiment à l’unanimité, accorde des crédits supplémentaires, inconditionnellement, au total de CHF 262’000.– et conditionnellement (voir amendement ci-dessus) CHF 50’000.–

Mise en place d’une aide individuelle au logement (subventionnement à la personne, contrairement au subventionnement à la pierre) : Souhaité par Vevey Libre depuis longtemps, ce projet entre en phase de réalisation, grace au vote, quasiment à l’unanimité, du Conseil communal, accordant un crédit supplémentaire au budget de la Ville pour 2008 de CHF 400’000.–

Renouvellement d’un véhicule de commandement pour les pompiers : Quelques combats d’arrière garde menés par les radicaux sont rapidement contrés par Vevey Libre, lorsqu’il est question de mettre en doute par les premiers la légitimité de la demande de la part de la Municipalité. Vevye libre remet les choses à leur place, en précisant que c’est le Conseil qui voulait un préavis et que c’est maintenant qu’à lieu le débat sur le fond.

Le Conseil communal accorde ce crédit de CHF 28’500.– à une large majorité.

Postulat Pierre Clément (LIB) plus de places de parc au Centre Ville pour nos voitures propres : Stéphane Molliat (VL) s’affiche en tant que porte parole de l’unanimité de Vevey Libre, en annonçant que nous refusons d’entrer en matière dans une proposition de remettre en place des conceptions de l’automobile datant des années 70 et de répéter notre crédo : déplacement progressif des parkings de longue durée au Nord de la gare et privilége aux places de Centre Ville pour la clientèle des commerces.

Le Conseil communal est partagé entre la gauche et la droite. Les votes de Vevey Libre créent l’effet balancier au profit du refus de la prise en considération de cette motion. Elle est donc classée sans suite.

La séance est levée à 22.45 h. Bel exploit de la part de la Présidente du Conseil communal, Madame Alexandra Melchior qui a su éviter ce que tous craignaient : un nouvelle convocation pour le lendemain.

4 réflexions sur « Conseil communal du 10 avril 2008 »

  1. “Le Conseil communal accorde la bourgeoisie de Vevey au prénommé à 75 % des bulletins valables rentrés”

    Monsieur le vice-président du Conseil Communal,
    Si les détails d’un vote visant à l’octroi de la bourgeoisie ne doivent pas être divulgués au plénum, mais uniquement le résultat, je présume qu’il doit en être de même dans les medias. Je vous remercie d’en prendre bonne note et d’apporter les corrections nécessaires à votre compte-rendu.

    Cordialement
    La Présidente du Conseil Communal

  2. Les résultats détaillés des demandes de naturalisation n’ont jamais été secrets: ils ont toujours figuré sur le procès-verbal de la séance dit Conseil communal, un document qui est public. Toutefois, il y a quelques années, un président, constatant que les ressortissants de certains pays obtenaient systématiquement des scores moins bons que les autres, a proposé qu’à l’avenir, le nombre de voix obtenues ne soit pas communiqué en séance. L’usage consistant à dire exclusivement que tel ou tel candidat a obtenu la naturalisation s’est depuis généralisé. Il n’y a donc pas de lieu de modifier le compte-rendu de la dernière séance du Conseil communal.

  3. Chère amie présidente,
    Si les résultats, d’abord de la Commission, et devant la télévision, lors de la dernière séance de CC ont été proclamés par le rapporteur, ce n’est pas de ma faute. On pourrait se demander, si la
    présidente ne devait pas veiller pour que cela ne se produise pas ! Mais voilà, les choses vont tellement vite !
    Une fois proclamé publiquement devant les caméras, il m’a semblé de mon devoir de citoyen de demander
    des précisions : Thentorrey parlait de trois voix contre, alors que le rapport, lui aussi du domaine public, parlait de trois abstentions. Nous avons eu la réponse édifiante de M. Thentorrey : « c’est la même chose » !?! Il m’a semblé être de mon devoir de relater cette attitude, et c’est mon droit le plus légitime !
    Mon calcul du pourcentage, par la suite, est issu du décompte annoncé par vous-même, et toujours devant
    les caméras de la télévision.
    Comment pouvez vous me reprocher de commenter des résultats qui ont été divulgués, jamais par moi,
    mais par d’autres avant moi, dont vous-même. Ils sont tombés dès lors dans le domaine public. Et il me semble important de les relever, puisque justement publics.
    Il n’y avait aucune discrétion dans ce point à l’ordre du jour, qui n’aura fort heureusement plus jamais lieu, notamment après le 1er juin 2008. J’ai entière confiance au vote majoritaire des Suisses.
    Vous comprendrez que je n’apporterai par conséquent aucune correction à mon compte rendu sur le site de
    Vevey Libre, ne me sentant, moi, aucunement en faute.

    Amitiés.
    Francis Baud

  4. Messieurs,

    J’ai pris bonne note de vos remarques et commentaires, cependant permettez-moi de rajouter ceci, il s’agissait du résultat du vote des conseillers communaux et non de la commission. Si mes souvenirs sont bons j’ai effectivement voulu lire en détail les résultats mais il m’a été indiqué que cela ne se faisait pas. Mea Culpa

    Cependant, j’espère que vous aurez compris qu’en ces temps de vive polémique autour des modalités concernant la naturalisation, il aurait été en effet élégant, malgré un résultat très positif, de ne pas rentrer dans les détails s’agissant d’un seul et unique candidat.

    Mais pour reprendre l’expression consacrée de M. le Municipal, nous n’allons pas en faire une jaunisse, encore moins une rougeole !

    Amitiés
    La Présidente du Conseil Communal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *