Conseil communal du 13 décembre 2007

L’essentiel en quelques spots:

Quorum : sont présents 87 conseillers. Vevey Libre est au complet.

– Postulat de Pierre Clément “Plus de places de parc au Centre Ville”: Vevey Libre est dubitatif. Pascal Nicollier (VL) s’en explique en précisant qu’il n’est pas question pour son parti d’ouvrir plus la Place du Marché à la voiture, place déjà suffisamment engorgée. Vevey Libre souhaite toutefois que ce postulat soi renvoyé à une commission, afin que le débat soit soigneusement préparé avant d’aboutir devant le Conseil communal. Ce dernier accepte le renvoi à une commission par un vote présidentiel qui départage quarante voix pour et quarante voix contre. Ce vote présidentiel déclenche l’ire du parti Socialiste, alors même que leur syndic avait prôné le renvoi à une commission.

– Renvoi de la prochaine séance du Conseil communal du 24 janvier à une autre date: Les radicaux et l’UDC se montrent outragés à l’idée de devoir siéger un 24 janvier, jour de l’Indépendance vaudoise. Vevey Libre estime que cet anniversaire devrait justement être célébré en exerçant, entre autre, son devoir civique de Conseiller élu par le peuple et assermenté. Les Radicaux et l’UDC déclarenr boycotter la prochaine séance si elle est maintenus au 24 janvier. Francis Baud (VL) membre du bureau du Conseil, demande qu’il soit pris acte de cette formulation menaçante et que le bureau se réunisse au plus vite pour décider de ce qui est en sa compétence.

– Apéro dinatoire de l’amitié de fin d’année: Le Conseil communal, invité par sa présidente, se rend, comme de tradition, à l’apéro de fin d’année, cette fois-ci au Restaurant National. Bonne ambiance, beaucoup d’échanges de vue entre tous les Conseillers, des souhaits de bons voeux et d’amitiés, même entre “adversaires” politiques. Brillent par leur absence: les Radicaux. Ils nous boudent tous et font la fête ailleurs, juste en face, au Casino du Rivage. Logique : ils ont décidé de se mettre en opposition. C’est pour l’instant la seule manifestation de cette nouvelle attitude, forgée après l’échec cinglant aux dernières élections à la Municipalité. Prions pour qu’elle devienne plus constructive, dans l’intérêt de la Ville, qu’en boudant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *