21 juin 2024

La Veyre Derrey : le projet de centre sportif pourrait être relancé 

La Municipalité de Vevey s’entête à vouloir réaliser une zone d’activités artisanales à La Veyre Derrey plutôt qu’un centre sportif pour laquelle des terrains ont été acquis il y a 35 ans. Ou compte-elle donc réaliser les terrains de sport manquants ? Nulle part à la lecture de sa réponse aux questions de Jérôme Christen (VL) et Serge Ansermet (PS). Dans ce contexte, une majorité du Conseil communal a été convaincue qu’il fallait profiter du blocage généré par la procédure judiciaire en cours pour envisager de revenir en arrière sur ce mauvais choix. Il a adopté en ce sens une résolution de Laurent Lavanchy (DA) par 30 oui, 22 non et 11 abstentions avec le soutien de Vevey Libre. Opposer sport à zone d’activités artisanales n’a pas de sens. D’autres solutions existent pour l’artisanat non seulement à Saint-Légier (voir plan ci-dessous) mais à aussi Vevey, à la Cour-aux-marchandises.

Vevey doit revenir à la raison et réaliser un centre sportif à La Veyre Derrey!

La commune de Vevey manque cruellement de terrains de sport. Les Conseillers communaux Jérôme Christen (Vevey Libre) et Serge Ansermet (PS) s’interrogent sur l’affectation à l’artisanat et à la petite industrie des terrains de La Veyre Derrey, à Saint-Légier, propriété de la ville de Vevey, alors que cette surface de 40’000 m2 a précisément été acquise pour y construire une centre sportif doté de plusieurs surfaces de jeu.

Des terrains de sports naturels, une valeur sûre!

Notre ville est sous-dotée en terrains de sports en particulier pour la pratique du football. Le Vevey-Sports se voit contraint régulièrement de refuser des juniors fautes d’infrastructures suffisantes. Les terrains de la Saussaz étaient censés créer un appel d’air et soulager nos clubs sportifs, mais dans la pratique, c’est avant tout Montreux qui en profite. En décembre dernier, au nom du groupe Vevey Libre, le conseiller communal Jérôme Christen s’en est inquiété en interrogeant la Municipalité sur les mesures qu’elle entend prendre pour y remédier sans tomber dans le piège de la fausse bonne solution des terrains synthétiques.