Vevey Libre demande un retour au fonctionnement de la démocratie locale.

Pascal Molliat, président du groupe Vevey Libre.

Le groupe Vevey Libre estime que les conditions sont désormais remplies pour que nous revenions aux règles de base du fonctionnement de notre démocratie locale. Moyennant le respect des conditions sanitaires, il est important que le Conseil communal assume à nouveau son rôle d’organe démocratique et de contrôle sur le travail de la Municipalité.

Voici le courrier signé de notre président de groupe, Pascal Molliat, qui a été adressé au président du Conseil communal.

L’urgence, la nouveauté et les mesures nécessitant des prises de décisions rapides et efficaces sont prévues dans notre merveilleux système démocratique.

Au niveau communal c’est le rôle de l’exécutif, du bureau et du président du Conseil communal. Merci à eux qui ont subi de plein fouet la nécessité de gérer la crise ces 6 dernières semaines. Une grosse pensée également pour l’administration et les services communaux qui continue à travailler dans des conditions difficiles mais qui sont totalement vitaux pour la ville.

L’urgence et la nouveauté, bien que toujours présentes, sont maintenant moindres et il est temps de tirer le bilan de la phase “critique” et de trouver des solutions pour que le cheminement démocratique puisse reprendre adéquatement son cours avec pour seules conséquences d’avoir décalé un Conseil communal et les commissions permanentes de quelques semaines.

Comme vous le savez peut-être, le Grand Conseil ainsi que le conseil de Sécurité Riviera ont déjà demandé et obtenu le droit de siéger moyennant la mise en place de mesures sanitaires adaptées.

Le groupe Vevey Libre se positionne donc pour que des solutions adéquates soient trouvées afin que le Conseil communal du 14 mai ait bel et bien lieu.

Pour ce faire, nous suggérons la procédure suivante (en imaginant qu’elle est peut-être déjà en cours) :

·         Élaboration par le bureau d’une proposition de lieu/méthode.

·         La tenue rapide d’une visio-conférence ou consultation par courriel des présidents de groupes pour faire éventuellement évoluer puis valider la proposition.

·         Dépose de demande d’autorisation sur la base de la proposition finale.

·         Au maximum la semaine du 4 mai : Information à toutes les personnes concernées du lieu et de la méthode élaborée et validée pour que le Conseil communal du 14 ait lieu.

Dans le cas où il demeure malgré tout impossible de siéger le 14 mai, il nous semble nécessaire de mettre en place un système transitoire de communication entre les groupes et la Municipalité à élaborer selon la même procédure que décrite ci-dessus. Par exemple un système de prise en considération d’interpellation hors plénum, envoyée avec soutien d’un groupe politique par courriel, avec Municipalité et greffe et destinataire et membre du Conseil Communal en copie.

Une bonne santé à toutes et tous,

Pour le groupe Vevey Libre,

Pascal Molliat

Note : depuis l’envoi de cette lettre le 22 avril, le Conseil d’Etat vaudois a annoncé le 23 avril que les conseils communaux et généraux peuvent à nouveau se réunir et les scrutins locaux être organisés dans le strict respect des recommandations fédérales en matière d’hygiène et de distanciation sociale. C’est donc cette variante qui devrait être mise sur pied plutôt qu’un système transitoire de communication.

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire