Séance du Conseil communal du 06.11.2008

Un membre de Vevey Libre absent pour raions de santé. Le Conseil siège avec 77 membres présents.

Une séance qui prend valeur de séance historique. Elle se termine à 21.15 h. Qui trouvera une séance du Conseil communal de Vevey qui aura duré moins longtemps ? C’est les restaurateurs autour de la maison du Conseil qui en sont ravis.

A noter le seul point qui a soulevé des discussions importantes, autour du postulat “Rapin”(VERT) “Une zone piétonne d’envergure à Vevey”. Elles portaient sur le fait d’envisager l’élargissement des zones et, à l’opposition, la volonté d’élargir les moyens mis à disposition aux voitures. Notre ami Michel Werffeli (VL) s’exprime longuement sur son sentiment, et celui de Vevey Libre, sur le retard pris concernant la reflexion en ce domaine. Il constate que toutes les zones piétonnes actuellement en place en Centre Ville ont été décidées il y a déjà quelque temps, contre l’avis des commerçants qui ne souhaiteraient pour rien au monde, aujourd’hui, revenir en arrière. Il pense dès lors important que ce débat revienne rapidement, afin de voir s’installer d’autres projets partiels, pas tous d’un coup, pour augmenter successivement une zone après l’autre. Tout en offrant au voitures ainsi successivement exclues d’autres alternatives d’accès et de parcage en proche périphérie. Notre Muncipal, Jérôme Christen, réfute l’idée de boucler immédatement le Quai Perdonnet à la circulation, mais attend de connaître le résultat concernant le parking sous la place du marché. Si ce parking est refusé, la zone piétonne sur la quai Perdonnet peut éventuellement devenir envisageable.

Le Conseil communal, dans sa grande sagesse, finit par accepter le postulat “Rapin” par 41 voix contre 27 et 7 abstentions (total 75. Il y a donc deux conseillers qui ont été perdus en cours de route, mais pas de VL).

Notre ami Michel Berney, directeur du CEPV à Vevey, nous annonce que l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie a décidé de surseoir à sa décision de supprimer le CFC de photographe. La photographie est donc sauvée à l’école de Vevey. Rappelons que le Conseil communal avait écrit une lettre à ce sujet à Mme Doris Leuthardt, CF, en début de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *