Après portes ouvertes, porte fermée

Après avoir ouvert à deux reprises les portes de leurs appartements dans un élan de générosité évidemment totalement désintéressé, les habitants du Château de l’Aile sont fatigués: ils ont fermé à clef la porte qui permet d’accéder au jardin privatif pour éviter d’être dérangés par des curieux désireux de se rendre compte du piteux état de la façade ouest.

En d’autres termes, ces chatelains désintéressés:

  1. refusent le projet municipal pour défendre l’affectation publique, mais ils empêchent le public d’accéder au château
  2. refusent le projet municipal pour défendre l’affectation publique, mais ont quasiment toujours mis les pieds contre le mur lorsqu’il s’agissait de proposer des animations publiques dans ledit château.

Ce qu’ils acceptent? Qu’on leur foute la paix, qu’on n’augmente pas leurs loyers et qu’on les laisse là-bas le plus longtemps possible.

Belle perspective.

La Truffe