Le Syndic de Vevey mauvais perdant

Lors de la séance du 7 décembre 2006, le Syndic Laurent Ballif s’est retrouvé désavoué par le Conseil communal qui lui a réduit le plafond d’endettement de 15 mio. par une large majorité. Et voilà qu’il ne trouve pas mieux que de déclarer à la radio et à la télévision que cela ne le concernait pas et qu’il n’en tiendrait pas compte du tout, puisque les gagnants se partageaient en deux camps. Les uns ne cherchaient que le moyen de faire faire un parking souterrain sur la Place du marché par des investisseurs privés et les autres parce qu’ils craignaient un éventuel verdict populaire.

Pauvre Laurent Ballif: il ne comprend donc pas que personne n’évoque des investisseurs privés et que surtout personne ne craint rien du tout, si ce n’est que de se rendre compte que Vevey est, depuis peu, conduite par un Syndic qui à chaque fois que le Conseil communal le contrarie, va dès lors menacer de s’en référer aux électeurs!

Belles perspectives de relations harmonieuses entre Conseil communal et Municipalité dans notre si belle Ville. Espérons que ses quatre collègues finiront par lui faire entendre raison et le faire réfléchir avant de se lancer dans des affirmations aussi gratuites et franchement simplistes qu’hasardeuses.

La Truffe