Logique de proximité libéro-radicale

“Je prends le train à Montreux et non à Vevey seulement pour pouvoir y laisser ma voiture” déclare à 24 Heures Pierre Clément, candidat du PLR à la Municipalité.
C’est ce que le municipal Marcel Martin a depuis qualifié de “logique de proximité”. M. Pierre Clément habite en effet à la rue des Deux-Marchés, soit à 150 mètres de la gare de Vevey. S’ils sont nombreux dans ce cas, les bouchons de Vevey ne sont pas prêts de se résorber..

5 réflexions sur « Logique de proximité libéro-radicale »

  1. Faire 150m à pieds avec mes bagages jusqu’à la gare de Vevey pour aller prendre l’avion à Genève, je le fais volontiers quand je part de chez moi, pour aller visiter mes clients à l’étranger. Mais en pleine journée, quitter mon travail à Châtel-St-Denis, aller au parking du Panorama poser ma voiture et faire 3/4 de km à pieds avec mes bagages pour aller prendre le train à Vevey … çà je ne fais pas!!! C’est pourquoi je me rend dans les gares “normales”, celles qui sont équipées de parking pour les gens normaux qui travaillent et dans ce cas de figure, je me rend à Montreux. Quand les utilisateurs des transports publics pourront-ils enfin bénéficier d’un service de parking normal à Vevey pour faire de même. Certains partis ont des plans réalisables rapidement d’autres des idées de ce qui pourrait peut-être un jour peenser pourvoir se réaliser … si tout va bien. Comme vous l’avez compris, je fais partie de la première catégorie :-))). Meilleures salutations. Pierre Clément

  2. Il y a plus simple, M. Clément! Plutôt que prendre vos bagages à son bureau à Châtel-Saint-Denis, vous les laissez chez-vous. Du Panorama à votre domicile, il y a 200 mètres sans bagage et de votre domicile à la Gare de Vevey, il y a 150 mètres avec bagage. Cela ne devrait pas être trop fatiguant pour un solide gaillard comme vous êtes!

    Il existe un projet de parking derrière la Gare défendu par plusieurs formations politiques. Mais celui ne peut-être réalisé en deux coups de cuillère à pot. En effet, pour toute réalisation de parking public, le canton exige un plan mobilité, ce que la commune de Vevey est en train de faire. Sans cela, il n’y a pas d’autorisation cantonale.

    Votre projet de parking sous la Gare et sous la place du Marché reliés par un tunnel est un mauvais poisson d’avril, car pas grande monde n’y a cru! Si des privés sont peut-être prêts à financer les parkings qui paiera le tunnel, soit une opération à au moins 20 millions à fonds perdus.

    Et qui peut croire que la ville de Vevey obtiendra les autorisations nécessaires pour réaliser autant de places de parc au centre ville? Un projet en totale contradiction avec la politique de mobilité cantonale. Et en totale contradiction avec une politique de mobilité qui s’inscrive dans le principe du développement durable.

    Voulez-vous continuer à bousiller notre planète?

    Vous êtes un clown, M. Clément, mais un clown triste.

  3. Bizarre, bizarre, un parti qui fait de la transparence son idéal, les commentaires sont signés de pseudo….
    Étonnant non…

  4. Patrick Bertschy n’a pas compris le fonctionnement de la rubrique: lorsque Vevey Libre s’exprime, c’est toujours signé. Mais chacun peut laisser un commentaire dans cette rubrique qu’il appartienne ou non à Vevey Libre. Et comme dans toute rubrique de ce genre(comme sur le site de 24 Heures), nombreux sont ceux qui préférent utiliser un pseudonyme. Cela n’empêche en aucun cas Vevey Libre d’être transparent.

  5. M. Bertschy fait partie de ces gens qui n’ont pas encore compris que sur le net, c’est le pseudo qui fait foi.
    Seule exception, les politiques, qui se servent, et se doivent si ils veulent être connus et reconnus, de parler en leur nom propre.
    Je comprends que cela puisse déranger, mais c’est ainsi.
    Mais il est également certain que s’il s’agissait de louanges, M. Bertschy n’aurait pas critiqué l’anonymat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *